Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Asie

Bengale occidental: revers électoral pour Modi dans un Etat indien clé

Les partisans du ministre en chef de l'État du Bengale occidental Mamata Banerjee célèbrent les premiers résultats des élections, en pleine pandémie du coronavirus à Kolkata, en Inde, le 2 mai 2021.

Le parti nationaliste hindou du Premier ministre indien Narendra Modi, le Bharatiya Janata Party (BJP), a subi un revers électoral dimanche au Bengale occidental, Etat clé de 90 millions d'habitants, dans des élections régionales très disputées et marquées par des actes de violence.

Les résultats ont montré que son adversaire, le Trinamool Congress (TMC) de Mamata Banerjee, était en route vers un troisième mandat.

Des milliers de partisans du TMC sont descendus dans la rue, malgré l'interdiction des célébrations en raison de la flambée de l'épidémie de Covid-19.

"Cette victoire a sauvé l'humanité, le peuple indien. C'est la victoire de l'Inde", a souligné Mme Banerjee, farouche critique de Modi, dans un discours dimanche.

L'Inde a appelé aux urnes au cours du mois dernier 175 millions de personnes lors de cinq élections régionales, au Bengale occidental (est), dans l'Assam (nord-est), le Tamil Nadu (sud-est), le Kerala (sud-ouest) et le territoire de Pondichéry (sud-est).

Au Bengale occidental, Narendra Modi et son proche collaborateur Amit Shah ont activement fait campagne pour tenter de ravir le pouvoir à Mamata Banerjee, qui régne sur l'Etat depuis 2011, en organisant des dizaines de rassemblements réunissant parfois des centaines de milliers de personnes.

Les rassemblements des partis en campagne ont été partiellement rendus responsables de l'explosion des cas de contamination au coronavirus en Inde.

Dans l'Assam, le BJP a en revanche conservé le pouvoir.

Dans le territoire de Pondichéry, le BJP, qui tâche d'accroître sa présence dans le sud du pays, devait arriver au pouvoir grâce à une alliance.

Au Tamil Nadu, M.K. Stalin a ramené au pouvoir son parti, le Dravida Munnetra Kazhagam (DMK), en battant une coalition en place dont le BJP était l'allié national.

Au Kerala, où le BJP n'a jusqu'à présent joué qu'un rôle mineur, une alliance de gauche a conservé le pouvoir grâce à une victoire confortable sur une coalition dirigée par le Congrès.

Toutes les actualités

Pékin accuse Washington d'ignorer la souffrance des Palestiniens

Maisons détruites à la suite des frappes aériennes et d'artillerie israéliennes alors que la violence transfrontalière entre l'armée israélienne et les militants palestiniens se poursuit, dans le nord de la bande de Gaza, le 14 mai 2021.

La Chine a accusé vendredi les Etats-Unis "d'ignorer la souffrance des Palestiniens", après que Washington eut bloqué une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée au conflit au Proche-Orient.

Les Etats-Unis, principal allié diplomatique d'Israël, ont refusé qu'une réunion virtuelle publique consacrée au conflit israélo-palestinien se déroule vendredi, mais finalement accepté qu'elle ait lieu dimanche.

La Chine, qui préside ce mois-ci le Conseil de sécurité, a en revanche pris la défense des Palestiniens dans l'enceinte onusienne, où elle utilise fréquemment son droit de véto pour bloquer les motions visant ses alliés, comme la Syrie.

Devant la presse, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a estimé que Washington s'opposait ainsi, à lui seul, à la volonté de la communauté internationale.

"Les Etats-Unis répètent qu'ils se préoccupent des droits des musulmans (...) mais ils ignorent la souffrance des Palestiniens", a martelé Mme Hua.

La porte-parole chinoise a fait le rapprochement avec l'intérêt porté par Washington aux Ouïghours, une ethnie musulmane du nord-ouest de la Chine qui selon des organisations de défense des droits de l'Homme subit la répression de Pékin.

"Les Etats-Unis devraient se rendre compte que la vie des Palestiniens est tout aussi précieuse", a-t-elle tonné.

Depuis lundi, les Etats-Unis ont accepté deux visioconférences à huis clos et en urgence sur le conflit israélo-palestinien mais refusé deux déclarations communes appelant à un arrêt des hostilités, les jugeant "contreproductives" à ce stade.

Dans leurs prises de position depuis le début du conflit, les Etats-Unis ont réaffirmé le droit d'Israël à se défendre contre les tirs de roquettes du mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, mais aussi appelé à la désescalade.

Ils ont également demandé à Israël de faire "tout son possible pour éviter des victimes civiles".

Une cyberattaque cause des pénuries de carburant aux USA

Une cyberattaque cause des pénuries de carburant aux USA
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:31 0:00

La Chine enregistre son plus faible taux de croissance démographique

La famille de Li Yan était la première à recevoir un permis de naissance pour avoir un 2e enfant dans la province de dans la province chinoise d'Anhui. photo prise le 20 février 2014.

Pour la quatrième année consécutive, le nombre de nouvelles naissances a enregistré une baisse en Chine, selon les données du recensement révélées par les autorités mardi.

Selon le Bureau national des statistiques (BNS), la population de la Chine est passée à 1,412 milliard d'habitants en 2020. Au total, le pays le plus peuplé de la planète a enregistré 12 millions de nouvelles naissances l'année dernière, un chiffre en baisse par rapport aux 14,65 millions de nouveaux bébés enregistrés en 2019.

Ces chiffres représentent le taux de croissance le plus faible depuis l'imposition d'une politique stricte d'un enfant par famille dans les années 1980.

Le BNS a ajouté que la Chine a ajouté 72 millions de personnes entre 2010 et 2020, soit une augmentation de 5,38 %, avec une croissance annuelle moyenne de 0,53 %, soit une baisse de 0,04 % par rapport à la décennie précédente.

Vieillissement de la population

Le pays est aussi confronté à une tendance inquiétante de diminution des citoyens en âge de travailler couplée à un nombre croissant de retraités vieillissants.

Les défis liés à la croissance démographique préoccupent les autorités depuis un certain temps déjà.

En 2015, la limite d'un enfant par foyer a été assouplie, mais l'effet combiné du coût élevé de la vie, du manque de logements décents et de la mise en priorité des carrières professionnelles ont eu pour conséquence le retard sur la fondation d'une famille.

L'armée américaine poursuit son retrait d'Afghanistan

L'armée américaine poursuit son retrait d'Afghanistan
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:16 0:00

Bangkok renforce les tests de Covid-19 pour contrer une recrudescence de cas

Bangkok renforce les tests de Covid-19 pour contrer une recrudescence de cas
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:59 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG