Liens d'accessibilité

Au moins deux militaires tués dans une attaque dans l'est en Libye


Les forces libyennes patrouillent à Sirte, Libye, 4 août 2017.

Au moins deux membres des forces loyales à l'homme fort de l'est libyen Khalifa Haftar ont été tués et trois blessés mercredi dans une attaque contre leur position, a indiqué le porte-parole de ces forces.

L'attaque a eu lieu à 60 km au sud de la ville d'Ajdabiya (840 km à l'est de Tripoli), a indiqué le général Ahmed al-Mesmari, porte-parole de l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée par le maréchal Haftar.

L'un des soldats a été décapité dans l'attaque, a précisé le général Mesmari en soulignant que le mode opératoire rappelait celui du groupe Etat islamique (EI).

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l'attaque et traquer les auteurs, a-t-il ajouté.

Même depuis la perte de son fief de Syrte (nord) en décembre 2016, l'EI reste actif en Libye.

La dernière attaque revendiquée par le groupe extrémiste a eu lieu début octobre, lorsqu'un attentat suicide contre un complexe judiciaire à Misrata (ouest) avait fait quatre morts.

L'EI avait profité du chaos pour s'implanter en Libye où deux autorités se disputent aujourd'hui le pouvoir: d'un côté, le gouvernement d'union (GNA) reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli; de l'autre, une autorité exerçant son pouvoir dans l'est du pays, avec le soutien du puissant et controversé maréchal Haftar.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG