Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Au moins six morts lors d'une attaque de Boko Haram au Cameroun


L'armée camerounaise patrouille près du village de Mabass, Nord du Cameroun, le 16 février 2015

Au moins six civils ont été tués et cinq autres blessés dans la nuit de mardi à mercredi , à Assigahsia, dans le département du Mayo Tsanaga, dans l’extrême-nord du Cameroun.

Alors que les populations du village Salamassali étaient plongées dans leur sommeil, des hommes armés appartenant à la secte Boko Haram, ont fait irruption dans le village, situé non loin de Assigahsia, à quelques mètres de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria.

Il était 20 heures TU, a rapporté à VOA Afrique, Raymond Roukbso, préfet du département du Mayo Tsanaga dont Assigahsia dépend sur le plan administratif.

Selon les sources de sécurité contactées par VOA Afrique, des maisons ont été également incendiées par les éléments de Boko Haram qui sont aussitôt retournés au Nigeria après leur forfait.

C’est la seconde attaque enregistrée à Assigahsia depuis un mois.

La localité d’Assigahsia est situé non loin de Kolofata, l’une des villes camerounaises fortement impactées par les attentats terroristes.

>> Lire aussi : Enlèvement d’un sous-préfet dans le nord-ouest du Cameroun

Dans la nuit du 10 au 11 janvier dernier, des jihadjistes de Boko Haram avaient déjà attaqué Assighassia tuant un résident et blessant un autre", a confié à VOA Afrique, une source de sécurité de la 4e région militaire interarmées.

Réagissant à l’attaque de la nuit dernière, le gouverneur de la région de l’extrême-nord Midjiyawa Bakari, a appelé les populations à rester en alerte pour signaler aux forces de sécurité, tout mouvement suspect.

Pour le préfet du Mayo Tsanaga, Raymond Rouksbo, "le silence de Boko Haram dans la région ne devrait nullement tromper les populations à baisser la garde".

Le Cameroun est en guerre contre Boko Haram depuis 2014.

Emmanuel Jules Ntap, correspondant à Yaoundé

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG