Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Attentats de Bruxelles : qui sont les kamikazes et leur complices présumés?

Trois suspects ont été arrêtés au cours d'opérations anti-terrorisme à Bruxelles.

Trois kamikazes, un suspect inculpé, un autre recherché: les enquêteurs font peu à peu la lumière sur les auteurs des attentats qui ont fait 31 morts mardi à Bruxelles, souvent liés plus ou moins directement aux attaques du 13 novembre à Paris.

Fayçal Cheffou est-il "l'homme au chapeau"?

La police a interpellé jeudi Fayçal C. alors que, suivi en filature par les enquêteurs, il passait en voiture... devant le parquet fédéral belge. La justice l'a inculpé notamment pour "assassinats terroristes", mais n'a pas trouvé d'armes dans son véhicule et à son domicile.

Selon une source proche de l'enquête, il est possible qu'il s'agisse de "l'homme au chapeau", le troisième auteur des attentats à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem, repéré par la vidéosurveillance près des deux kamikazes. Le procureur fédéral avait expliqué que cet homme, chapeau sombre et veste claire, avait "déposé un grand sac" qui contenait "la charge explosive la plus importante" avant de quitter les lieux.

Des médias belges rapportent que le chauffeur de taxi qui a convoyé les trois auteurs des attentats à l'aéroport l'a reconnu comme étant "l'homme au chapeau", et que des analyses ADN sont attendues pour confirmer cette identification.

Il s'appelle en fait Fayçal Cheffou, selon une source proche de l'enquête, un homme qui se présente comme un journaliste indépendant sur une vidéo mise en ligne en 2014 et intitulée "Les musulmans privés de nourriture dans une prison pour réfugiés". Il y intervient, micro en main, devant un centre de rétention, pour accuser l'administration de servir des repas en dehors des horaires permettant aux musulmans de manger pendant le ramadan.

Selon le maire de Bruxelles Yves Mayeur, cité par plusieurs médias belges, Fayçal Cheffou avait tenté de recruter fin 2015 des candidats au jihad parmi des demandeurs d'asile dans un parc bruxellois qui accueillait des migrants. Le considérant comme "dangereux", le bourgmestre l'aurait signalé aux autorités judiciaires à plusieurs reprises.

Najim Laachraoui, kamikaze de l'aéroport et artificier de Paris

Ce Belge de 24 ans s'est fait exploser à l'aéroport de Bruxelles. Il est soupçonné d'être également l'artificier des attentats parisiens du 13 novembre, des traces de son ADN ayant été notamment découvertes sur des explosifs utilisés au Bataclan et au Stade de France. Les enquêteurs pensent qu'il a aussi participé à la coordination à distance des attaques de Paris.

Laachraoui, né au Maroc, a grandi à Bruxelles où il a fréquenté pendant six ans un lycée catholique. "C'était un élève normal", selon un responsable de l'école. En 2009, il obtient son diplôme en électronique. En septembre 2013, il part pour la Syrie parmi les premiers "contingents" de jihadistes venus d'Europe, au sein du groupe Etat islamique. En septembre, il réapparaît en Europe, contrôlé par la police sous une fausse identité, dans une voiture conduite par Salah Abdeslam, seul survivant du commando des attentats du 13 novembre à Paris.

Ibrahim El Bakraoui, kamikaze de l'aéroport

Agé de 29 ans, l'autre kamikaze de l'aéroport avait été condamné en 2010 à neuf ans de prison pour avoir tiré sur des policiers après un braquage, puis libéré sous condition en 2014. Il rallie ensuite l'Etat islamique en Syrie ou en Irak.

Ibrahim El Bakraoui, un des supects des attaques de Bruxelles
Ibrahim El Bakraoui, un des supects des attaques de Bruxelles

En juin 2015, il est arrêté par la Turquie près de la frontière syrienne, avant d'être expulsé vers la Belgique sans toutefois y être inquiété, selon Ankara. Pointées du doigts pour ce couac, les autorités belges ont mis en cause le flou des informations transmises par la Turquie mais aussi la manière "inacceptable" dont celles-ci ont été traitées par un policier belge à Istanbul.

Khalid El Bakraoui, kamikaze du métro

Agé de 27 ans, le frère cadet d'Ibrahim s'est fait exploser à la station de métro Maelbeek, près des institutions européennes. Il est aussi passé par la case "prison", condamné en 2011 à cinq ans pour des vols de voitures violents.

Fiché pour "terrorisme" par Interpol, il est soupçonné d'avoir loué un logement bruxellois où s'était caché Salah Abdeslam, et une planque utilisée par les commandos avant les attentats de Paris.

Un suspect non identifié

Cet homme a été aperçu avec un sac, toujours sur des images de vidéosurveillance, près du kamikaze du métro bruxellois. Il s'adresse à Khalid El Bakraoui, avant que ce dernier entre dans la rame, sans toutefois y pénétrer à son tour. La police le recherche.

Ave AFP

Toutes les actualités

Minute Eco: Le Faso lance une plateforme pour les PME de sa diaspora

Minute Eco: Le Faso lance une plateforme pour les PME de sa diaspora
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:26 0:00

Confinement dans certains pays européens à cause de la pandémie de covid-19

Confinement dans certains pays européens à cause de la pandémie de covid-19
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:18 0:00

Les États-Unis s'opposent à la désignation de Ngozi Okonjo Iweala à l'OMC

Les États-Unis s'opposent à la désignation de Ngozi Okonjo Iweala à l'OMC
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:08 0:00

L'ouragan Zeta a touché terre près de La Nouvelle-Orléans, en Louisiane

Un panneau de campagne électorale se trouve dans un arbre alors que l'ouragan Zeta balaie la Nouvelle-Orléans, Louisiane, États-Unis, le 28 octobre 2020.

L'ouragan Zeta a touché terre mercredi après-midi près de La Nouvelle-Orléans,dans l'Etat américain de Louisiane, avec des vents allant jusqu'à 130 km/h, après avoir légèrement perdu en puissance, selon le Centre national des ouragans (NHC).

Zeta, la 11e tempête portant un nom à frapper les Etats-Unis cette année, un record, a touché terre en temps qu'ouragan de catégorie 2 sur une échelle qui en compte 5 à environ 100 kilomètres au sud de la Nouvelle-Orléans.

Les effets de sept tempêtes ou ouragans se sont fait ressentir, à des degrés divers, en Louisiane, particulièrement affectée cette saison.

Une alerte ouragan a été émise et s'étend sur plus de 300 kilomètres de la ville de Morgan City en Louisiane, jusqu'à la frontière entre le Mississippi et l'Alabama. Des ordres d'évacuation obligatoire ont été émis dans certaines régions côtières.

Outre les vents et les fortes pluies attendues, le NHC a également mis en garde contre les dangers posés par la montée des eaux de la mer: une alerte à la submersion côtière est en place pour toute une partie du littoral, avec une houle attendue à plus de 3 mètres.

Les habitants de La Nouvelle-Orléans, rodés à l'exercice, bouclaient les préparatifs mercredi avant l'arrivée de Zeta: provisions stockées, en prévision des coupures d'eau ou d'électricité, et maisons protégées par des sacs de sable ou du contreplaqué.

"Pour les gens qui habitent ici, ça fait juste partie du fait de vivre ici", a expliqué à l'AFP, Geoff Wallace, 60 ans. "Ce qui a de bien avec celui-là, c'est qu'il bouge vite."

Zeta se déplace en effet à une vitesse de 40 km/h, ce qui diminue les risques d'inondation sur La Nouvelle-Orléans. Cette dernière reste encore traumatisée par le passage de l'ouragan Katrina en 2005 qui avait eu le temps d'inonder 80% de la ville et de provoquer environ 1.500 décès en Louisiane.

"Il semble assez clair maintenant que Zeta frappera directement La Nouvelle Orléans. Finissez de vous préparer ce matin", a tweeté dans la matinée la maire de la ville, LaToya Cantrell. "Assurez-vous que vous avez de l'eau, de la nourriture et des médicaments pour tous les membres de votre foyer."

Le gouverneur de Louisiane, John Bel Edwards a pour sa part appelé les gens à rester chez eux, ajoutant sur Twitter que si "aujourd'hui a été dur, nous continuons à subir Zeta, chacun doit rester à l'écoute des consignes locales et suivre les couvre-feux là où ils sont déclarés".

Lors d'une interview radio, le gouverneur a précisé que 500.000 foyers étaient déjà privés d'électricité, donc 78% de la Nouvelle-Orléans, où son emblématique quartier Français a été totalement déserté.

Certaines zones côtières, particulièrement touchés, ont déclaré le couvre-feu.

Le président Donald Trump a approuvé mardi soir la déclaration d'état d'urgence pour la Louisiane, permettant de débloquer des moyens fédéraux, a annoncé la Maison Blanche.

L'ouragan Zeta, qui s'était formé sur la mer des caraïbes, avait touché terre lundi soir dans les environs de Ciudad Chemuyil, dans l'Etat de Quintano Roo au Mexique. Son passage n'y a pas fait de victimes, selon son gouverneur. Il avait ensuite été rétrogradé en tempête tropicale avant de reprendre de la puissance et de toucher les Etats-Unis.

La saison des ouragans, qui n'est pas encore terminée, est particulièrement intense cette année. A cause de l'épuisement de la liste des noms latins prévus, les météorologues ont commencé à les identifier avec l'alphabet grec.

Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus puissants, selon les scientifiques, qui prévoient une augmentation de la proportion de cyclones de catégorie 4 et 5, les plus destructrices.

La lune de miel entre Washington et Paris est terminée

La lune de miel entre Washington et Paris est terminée
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:28 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG