Liens d'accessibilité

Attentat déjoué en France : un sixième suspect inculpé et écroué


Des policiers français à Paris, France, 2 décembre 2016.

Un homme soupçonné d'être lié au projet d'attentat récemment déjoué en région parisienne a été inculpé à Paris et placé en détention provisoire, a indiqué samedi une source judiciaire.

Le suspect, âgé de 31 ans, a été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle" et "acquisition, détention, transport, offre ou cession d'armes", en lien avec une entreprise terroriste, a précisé cette source.

Interpellé mardi par les services antiterroristes, il est "soupçonné d'avoir fourni les armes" à la cellule qui projetait un attentat le 1er décembre en région parisienne, selon une source proche de l'enquête.

Les autorités françaises avaient annoncé en novembre avoir déjoué un nouvel attentat. Cinq hommes - quatre Français âgés de 35 à 37 ans et un Marocain de 46 ans - avaient été inculpés et incarcérés par la suite.

Interpellés à Marseille (sud) et à Strasbourg (est), ces cinq hommes avaient fait allégeance au groupe jihadiste Etat islamique (EI) et disposaient d'instructions "communiquées par un donneur d'ordre depuis la zone irako-syrienne", selon le procureur de Paris François Molins. Quatre armes avaient été retrouvées.

Ils avaient fait des recherches sur internet concernant une dizaine de cibles potentielles en région parisienne, dont le siège de la police judiciaire à Paris, le marché de Noël des Champs-Élysées, le parc d'attraction Disneyland Paris situé en région parisienne, des terrasses de cafés dans le nord-est de la capitale, une station de métro parisien et plusieurs lieux de cultes.

Parmi eux, seul le Marocain avait été signalé pour radicalisation, par les autorités du Portugal où il résidait. Les autres étaient inconnus des services de renseignement.

L'ADN du sixième suspect a été repéré sur une arme retrouvée lors de perquisitions menées à Strasbourg.

La France a été frappée depuis près de deux ans par une vague d'attentats sans précédent ayant fait 238 morts. Depuis début 2016, "17 attentats" ont été "déjoués", a répété samedi le Premier ministre Bernard Cazeneuve.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG