Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La lumière bientôt sur l'assassinat de Thomas Sankara ?


Le futur Mémorial Thomas Sankara en construction au Conseil de l’Entente, Ouagadougou, le 15 octobre 2019. (VOA/Lamine Traoré)

Au Burkina Faso, 32 ans après son assassinat, Thomas Sankara reste toujours d’actualité. Le père de la Révolution d’août 83 a été assassiné le 15 octobre 1987.

Ce 32e anniversaire a été observé dans la sobriété à Ouagadougou. Pas de réunion, ni de marche pour réclamer la lumière. Dans la matinée, des proches du capitaine Thomas Sankara ont déposé une gerbe devant le bâtiment "Burkina" du Conseil de l’Entente, lieu où le capitaine a été assassiné. Ils ne sont pas prêts à oublier cette tragique journée.

Le 15 octobre 198, la Révolution d’août 83 s'est arrêtée. Son chef de file, Thomas Sankara, ainsi que 12 autres compagnons ont été assassinés en pleine réunion, au Conseil de l’Entente, complexe situé au cœur de Ouagadougou.



"Le Burkina Faso a perdu énormément. Après 32 ans, avec Thomas Sankara, on a mis le Burkina Faso sur une carte, sur la planète terre", a dit Alouna Traoré, seul rescapé des événements du 15 octobre. Il se trouvait au Conseil de l'Entente au moment des faits.

Yamba Malick Sawadogo est un autre témoin de l'époque. Il faisait partie des prisonniers ayant participé à l’inhumation de Thomas Sankara dans la nuit du 15 octobre.
"Depuis 32 ans, depuis le 15 octobre 1987, chaque 15 octobre me rappelle ce qui s’était passé comme si c’était hier. Ce n’était pas du tout beau à voir. J’ai malheureusement participé cette nuit-là à l’enlèvement des corps, à l’enterrement de Thomas Sankara et de ses compagnons", a-t-il confié par téléphone à VOA Afrique.

I



Avec Blaise Compaoré au pouvoir pendant 27 ans, le dossier est resté sans suite. Mais après l’insurrection populaire de 2014, qui a vu la chute du régime Compaoré, le dossier a considérablement bougé ces dernières années. Blaise Compaoré inculpé dans ce dossier apparaît comme un suspect sérieux.

"Le dossier évolue très positivement avec de nouvelles inculpations, mais aussi avec beaucoup d’auditions de témoins. À l’instar de cette avancée, la France avait promis des documents déclassifiés qui sont arrivés en partie. Cette évolution rencontre des difficultés. Comme premier obstacle que nous avons dans ce dossier, c’est l’exécution du mandat d’amener qui a été émis contre Blaise Compaoré et celui qui a été émis contre Hyacinthe Kafando qui, aujourd’hui se sont réfugiés en Côte d’Ivoire alors qu’ils font l’objet d’une procédure d’extradition. Nous pensons que le juge va tenir compte de tous ces éléments", a expliqué Me Bénéwendé Sankara, membre du collectif d’avocats e charge du dossier Thomas Sankara.

La statue ratée de Thomas Sankara
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:34 0:00






Les travaux de construction du futur mémorial Thomas Sankara se poursuivent au Conseil de l’Entente de Ouagadougou. Une statue du leader assassiné est en cours de finition et devrait y être érigée dans les mois à venir.

XS
SM
MD
LG