Liens d'accessibilité

L'Arabie avertit l'Iran qu'elle ne tolérera "aucune atteinte" à sa sécurité


L'Arabie saoudite a averti l'Iran qu'elle ne tolérerait aucune atteinte à sa sécurité nationale, alors que la tension est montée entre les deux pays après le tir d'un missile balistique par des rebelles yéménites proiraniens vers Ryad ce week-end.

"Les ingérences iraniennes dans la région nuisent à la sécurité des pays voisins et affectent la sécurité et la paix dans le monde", a déclaré le chef de la diplomatie saoudienne, Adel al-Jubeir, dans des tweets. "Nous ne tolèrerons aucune atteinte à notre sécurité nationale".

Comme l'avait affirmé plus tôt la coalition de pays musulmans qui intervient au Yémen sous commandement saoudien depuis mars 2015, M. Jubeir a averti: "Le royaume se réserve le droit de riposter de manière appropriée et au moment opportun aux agissements agressifs du régime iranien".

Alors que la journée a été marquée par de violents échanges entre Ryad et Téhéran, le ministre saoudien a surenchéri en fin d'après-midi en affirmant que "le terrorisme iranien continue de terrifier des innocents, de tuer des enfants et de violer le droit international".

"Chaque jour, il devient de plus en plus clair que la milice des Houthis est un outil terroriste pour détruire le Yémen", a-t-il dit, ajoutant: "Nous réaffirmons qu'il n'y aura aucune tolérance vis-à-vis du terrorisme et de ceux qui le parrainent".

La guerre au Yémen oppose les forces gouvernementales, qui ont été chassées en septembre 2014 de la capitale Sanaa, aux rebelles houthis, issus de la minorité zaïdite (branche du chiisme) très présente dans le nord.

Les Houthis sont soutenus par l'Iran, qui nie toutefois toute aide militaire à leur égard.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG