Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Malawi: l'opposition en alliance pour affronter la présidentielle


L'ancien vice-président du Malawi, Saulos Klaus Chilima président du parti United Transformation Movement (UTM), accompagné de son épouse Mary Chilima.

Les deux principaux partis d'opposition au Malawi vont conclure une alliance électorale en vue de la présidentielle qui doit se tenir en mai, après l'annulation pour fraudes du scrutin de 2019, a annoncé mercredi l'une des deux formations.

Dans un communiqué, le Mouvement uni pour la transformation (UTM) du vice-président Saulos Chilima a indiqué avoir décidé "de former une alliance électorale avec le Parti du congrès du Malawi (MCP)" de Lazarus Chakwera.

Depuis la présidentielle de 2019, les deux formations font front commun contre le président Peter Mutharika, déclaré vainqueur par la commission électorale.

Elles ont crié à la fraude et saisi la justice qui leur a donné raison en annulant le scrutin. Une nouvelle élection présidentielle doit être organisée en mai.

Lazarus Chakwera était arrivé deuxième du scrutin de mai 2019, avec 35,41% des voix, et Saulos Chilema troisième (20,24% des voix). Moins de 160.000 voix séparaient le président Mutharika (38,47%) de Lazarus Chakwera, selon les chiffres de la commission électorale.

Paulos Chilima a été mandaté par son parti pour "conclure les derniers détails de l'accord" qui sera signé avec le MCP le 19 mars à Lilongwe, la capitale du Malawi, a précisé l'UTM mercredi.

"La coopération" entre Malawites "désintéressés qui partagent des idéologies et des intérêts politiques communs est indispensable et dans l'intérêt" de la population, a estimé le parti.

Fin février, le MCP avait annoncé de son côté avoir mandaté son chef, Lazarus Chakwera, pour négocier une alliance électorale avec l'UTM.

La semaine dernière, le président Peter Mutharika a, lui, conclu une alliance avec le Front démocratique uni d'Atupele Muluzi, arrivé quatrième de la présidentielle avec 4,76% des voix.

XS
SM
MD
LG