Liens d'accessibilité

Le président palestinien se prononce contre le transfert à Jérusalem de l'ambassade US


Mahmoud Abbas (archives)

Mahmoud Abbas a entrepris des démarches auprès de plusieurs dirigeants mondiaux en vue de forger une alliance contre le transfert annoncé par le futur locataire de la Maison Blanche.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a écrit au président américain élu Donald Trump pour lui dire que transférer l'ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem aurait un effet "désastreux" dans la région, a rapporté lundi l'agence officielle palestinienne.

Déménager l'ambassade aurait "un impact désastreux sur le processus de paix, sur une solution à deux Etats et sur la stabilité et la sécurité de toute la région", a écrit M. Abbas dans cette lettre envoyée à une date non-précisée par l'agence Wafa.

M. Abbas a aussi écrit à d'autres dirigeants, dont ceux de la Russie, de la Chine et de l'Union européenne, les appelant à ne pas "épargner leurs efforts" pour contrer un tel transfert, a dit Wafa.

M. Trump a promis pendant sa campagne de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël et de déplacer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Il romprait ainsi avec la politique historique des Etats-Unis qui est aussi celle de la très grande majorité de la communauté internationale.

A cause du statut litigieux de Jérusalem Washington a maintenu son ambassade à Tel-Aviv (photo du 4 août 2013)
A cause du statut litigieux de Jérusalem Washington a maintenu son ambassade à Tel-Aviv (photo du 4 août 2013)

Israël proclame tout Jérusalem sa capitale indivisible, y compris Jérusalem-Est, la partie majoritairement palestinienne de la ville, qu'Israël occupe depuis 1967 et qu'il a depuis annexée. Cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Le statut de Jérusalem est l'une des questions les plus épineuses d'un règlement du conflit israélo-palestinien qui se fait toujours attendre.

Israël est favorable au projet de M. Trump après avoir encouragé, sans succès, les présidents américains précédents à installer l'ambassade à Jérusalem.

M. Trump a nommé pour futur ambassadeur en Israël David Friedman, un partisan de la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée. M. Friedman a indiqué dans un communiqué le mois dernier qu'il était impatient de travailler "depuis l'ambassade des Etats-Unis dans la capitale éternelle d'Israël, Jérusalem".

Le secrétaire d'Etat américain sortant John Kerry a dit la semaine passée à la chaîne CBS que le déménagement de l'ambassade causerait "une explosion, une explosion absolue dans la région, pas seulement en Cisjordanie et peut-être en Israël même, mais à travers toute la région".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG