Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Abaissement de l'âge minimum pour être candidat à des élections nigérianes


Le président Muhammadu Buhari à l'hotel Eko, à Lagos, le 29 mars 2018.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a annoncé mardi qu'il allait approuver une loi abaissant l'âge minimum pour être candidat à un mandat politique, ouvrant la voie à des candidats plus jeunes aux élections générales prévues en 2019.

Dans les jours à venir, de nombreux jeunes Nigérians prometteurs se joindront à moi pour la signature de la loi 'Pas trop jeune pour être candidat'", a déclaré le chef de l'Etat nigérian dans un discours prononcé à l'occasion du Jour de la Démocratie, célébré tous les ans dans le pays.

Cette loi a été votée par les deux chambres du Parlement l'année dernière. Conformément à la Constitution, elle a ensuite été approuvée par les deux tiers des assemblées législatives des Etats. L'assentiment du chef de l'Etat est la dernière étape du processus.

Le texte prévoit l'abaissement de 40 à 35 ans de l'âge minimal requis pour être candidat à l'élection présidentielle, et de 35 à 30 ans pour briguer un mandat sénatorial ou de gouverneur.

>> Lire aussi : 500 jeunes manifestent au Nigeria pour abaisser les limites d'âge en politique

Les membres de l'Assemblée nationale et des Assemblées des Etats devront avoir au minimum 25 ans.

La loi vise a encourager la participation des jeunes à la vie politique dans un pays où plus de la moitié des quelque 180 millions d'habitants a moins de 30 ans.

La participation de la jeunesse à la vie politique est "un impératif constitutionnel pour un développement démocratique", a estimé l'organisation Youth Initiative for Advocacy, Growth and Advancement, qui a soutenu la nouvelle loi.

Le président Buhari, 75 ans, espère être réélu pour un deuxième mandat de quatre ans à la présidentielle de février 2019, la sixième à se tenir depuis le retour à un régime civil en mai 1999.

Mais son état de santé suscite des interrogations, M. Buhari ayant été soigné pendant plusieurs mois à Londres pour une maladie dont la nature n'a pas été révélée.

Parmi les candidats déclarés à la prochaine présidentielle figure notamment l'ancien vice-président Atiku Abubakar, âgé de 71 ans.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG