Liens d'accessibilité

Brèves Sonores

Reportage d'Emmanuel Ntap, correspondant à Niamey pour VOA Afrique


Les partis politiques de l’opposition dénoncent les restrictions administratives autour de leurs manifestations publiques et réunions politiques.  Dernier parti politique à s’en plaindre, le social democratic front, SDF, principal parti de l’opposition, qui n’a pu organiser ce week-end à Douala, une marche pour sensibiliser les populations sur le fédéralisme et l’unité nationale.  L’administration a évoqué le motif de trouble à l’ordre public. Une décision récurrente des autorités administratives, que les partis politiques de l’opposition au Cameroun assimilent désormais à une restriction de leurs activités.

XS
SM
MD
LG