Liens d'accessibilité

Zambie : la démission de Guy Scott réclamée par les membres du gouvernement


Le président intérimaire de la Zambie, Guy Scott.

Le président intérimaire de la Zambie, Guy Scott.

Les membres du gouvernement zambien ont exigé mercredi au cours d’une conférence de presse la démission du président par intérim, Guy Scott.

Ils exigent cette démission alors que l'élection présidentielle anticipée est prévue pour le 20 janvier.

"Nous exhortons le Dr Scott à démissionner immédiatement de ses fonctions de président par intérim, pour des raisons morales", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Harry Kalaba lors d'une conférence de presse réunissant 14 membres du gouvernement sur 17.

Guy Scott, qui était vice-président avant la mort du président Michael Sata fin octobre, assure l'intérim présidentiel depuis. Il est depuis lors le premier chef d'Etat blanc d'Afrique subsaharienne depuis vingt ans.

D'ascendance écossaise, M. Scott ne peut pas se présenter lui-même à la présidentielle car ses parents ne sont pas nés dans le pays.

Il est très contesté au sein du Front patriotique (PF), le parti au pouvoir, qui l'a suspendu fin novembre. Ses partisans ont choisi Miles Sampa, le neveu du défunt président Sata, comme candidat à la présidentielle, tandis que ses adversaires ont désigné son rival, le ministre de la Défense Edgar Lungu.

Début novembre, Lusaka avait frôlé l'émeute quand Guy Scott avait limogé M. Lungu de son poste de secrétaire général du PF, avant de faire marche arrière.

XS
SM
MD
LG