Liens d'accessibilité

Procès Ruto: un ancien journaliste kenyan poursuivi par la CPI


Fatou Bensouda, Procureur de la CPI (9 sept. 2013)

Fatou Bensouda, Procureur de la CPI (9 sept. 2013)

Walter Barasa est accusé d'avoir tenté de corrompre l'un des témoins.

Le procès contre le vice-président kenyan William Ruto a pris un nouveau tournant, mercredi, avec la décision de la Cour pénale internationale d'accuser un ancien journaliste d'avoir tenté de corrompre l'un des témoins.

Le Kenya a reçu l’ordre d’arrêter immédiatement Walter Barasa et de le transférer à La Haye. C’est ce qu’a annoncé Fatou Bensouda, Procureur de la CPI. D’apres elle, l’ancien journaliste fait partie d'un " dispositif plus large " d'interférence avec les témoins dans l'affaire contre le vice-président William Ruto.

Le vice-président kenyan William Ruto prononce un discours à Nairobi le 1er octobre 2013

Le vice-président kenyan William Ruto prononce un discours à Nairobi le 1er octobre 2013



L’émission de ce mandat d’arrêt devrait être un avertissement pour les autres, estime Fatou Bensouda. S'il est reconnu coupable, Barasa pourrait faire face à cinq ans de prison.

Le journaliste a dit qu'il a des «motifs de se défendre de ces allégations».

Le vice-président Ruto est de retour à la Haye pour la reprise de son procès. De même que le président Uhuru Kenyatta, il est poursuivi sous l’accusation d’avoir orchestré les violences meurtrières qui ont suivi l'élection présidentielle de 2007 au Kenya.

Le mandat d’arrêt contre Walter Barasa permet d’evaluer la volonté du gouvernement de coopérer avec la CPI, estime Apollo Mboya, chef de la Société pour le Droit au Kenya.
XS
SM
MD
LG