Liens d'accessibilité

Les vols de Delta Airlines cloués au sol plusieurs heures par une panne informatique


Des passagers de Delta Air Lines à l'aéroport d'Atlanta, Hartsfield International Airport, le 8 août 2016.

Des passagers de Delta Air Lines à l'aéroport d'Atlanta, Hartsfield International Airport, le 8 août 2016.

Des dizaines de milliers de passagers étaient bloqués dans les aéroports à travers le monde lundi matin après qu'une panne informatique a cloué au sol tous les vols de la compagnie aérienne américaine Delta Airlines.

Des dizaines de milliers de passagers ont vu leur vol annulé ou retardé lundi matin après qu'une panne informatique a cloué au sol tous les vols de la compagnie aérienne américaine Delta Airlines durant plusieurs heures.

La panne a duré environ six heures avant que le système ne soit relancé, peu avant 08H30 (12H30 GMT) et le retour à la normale devrait prendre du temps.

La cause de ces blocages semble être une panne de courant à Atlanta (Georgie, sud-est), où se trouve le siège de la compagnie, qui a bloqué son système informatique.

"Une panne de courant à Atlanta, qui a commencé à environ 02H30 (06H30 GMT), a touché les systèmes informatiques et opérationnels gérant les vols du monde entier, causant des retards", a indiqué Delta dans un communiqué.

"L'interruption des vols de Delta est terminée et un nombre limité de liaisons vont reprendre après la panne de courant à Atlanta qui a touché le système informatique de Delta", a annoncé la compagnie sur Twitter.

"Les passagers de Delta doivent s'attendre à des retards et à des annulations. Nos agents font tout ce qu'ils peuvent pour aider", a ajouté Delta.

Celle-ci assure plus de 5.000 vols par jour en temps normal, 15.000 si l'on prend en compte les vols opérés en partenariat avec d'autres compagnies. Vers 17H00 GMT elle avait déjà annoncé les annulations de 427 vols, et sur les 6.000 qui auraient dû avoir décollé à cette heure, seuls 1.590 étaient partis.

"De très nombreuses annulations sont attendues aujourd'hui", anticipait la compagnie. "Nous sommes conscients du fait que de nombreux panneaux d'affichage dans les aéroports indiquent de manière incorrecte que nos vols sont à l'heure. Nous nous excusons auprès de nos clients affectés par ce problème".

Une panne d'une telle ampleur a en général des effets en cascade que les compagnies mettent plusieurs jours à résorber.

- Longues files d'attente -

Delta a fait savoir que les passagers touchés pouvaient se faire dédommager: "Si votre vol est annulé ou très retardé, vous avez droit au remboursement de votre billet", a ainsi indiqué la compagnie dans un communiqué, expliquant qu'il était également possible de changer ses tickets jusqu'à vendredi.

Sur Twitter, des responsables du groupe aérien appelaient à la patience alors qu'ils font face à un flot de messages de la part des milliers de passagers concernés.

Les télévisions américaines montraient de longues files d'attente aux comptoirs de la compagnie dans les aéroports américains.

"Le timing de ce problème est particulièrement mauvais parce que le lundi matin est l'un des moments les plus chargés pour les compagnies et les voyageurs, beaucoup de gens prenant leur vol pour commencer leur semaine de travail", a noté Daniel Baker, PDG du site spécialisé flightaware.com.

Les pannes informatiques touchant les compagnies aériennes ne sont pas rares. En mai par exemple une panne d'un système de radar de l'aviation civile en Suède avait interrompu le trafic aérien dans ce pays durant plusieurs heures.

En mars la japonaise All Nippon Airways (ANA) avait dû annuler une centaine de vols domestiques en raison d'un problème informatique, une panne qui avait impacté 16.000 passagers.

Mi-août 2015, un bug informatique dans un centre de contrôle du trafic aérien régional avait retardé durant plusieurs heures des centaines de vols sur la côte est américaine, notamment dans les zones très fréquentées de Washington et de New York.

Et l'année passée un concurrent de Delta, United, a aussi subi des problèmes informatiques en mai et en juillet qui ont cloué au sol des centaines de vols.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG