Liens d'accessibilité

Tanzanie : les auteurs des crimes contre les albinos seront traqués et traduits en justice, promet Kikwete


Des participants à défilé lors de la journée des albinos à Dar es Salaam, Tanzanie

Des participants à défilé lors de la journée des albinos à Dar es Salaam, Tanzanie

Le président tanzanien a répété dans un discours diffusé à la télévision nationale sa volonté de mettre fin aux crimes et attaques dont les albinos sont l’objet dans son pays.

Jakaya Kikwete a notamment ordonné que les auteurs de ces crimes et attaques soient "traqués, arrêtés, traduits en justice et condamnés, pour celles qui seront reconnues coupables".

S’adressant aux victimes, M. Kikwete a donné des assurances qu’il annoncera prochainement des mesures plus strictes.

Il a même annoncé pour la semaine prochaine une rencontre avec les personnes souffrant de l’albinisme enfin de discuter sur la manière de les sécuriser davantage.

Les albinos sont victimes des superstitions liées à des pratiques magiques. Il est une croyance très répandue surtout dans le nord du pays et en particulier aux bords du lac Victoria que les organes d'albinos portent bonheur aux hommes politiques en campagne électorale, aux pécheurs ou aux chercheurs de minerais.

Par conséquent les albinos sont victimes de nombreux crimes rituels.

En 2008, considérée comme l'année la plus meurtrière pour les albinos en Tanzanie, 18 albinos ont été tués.

(L’information reprise dans cet article provient de l’AFP).

XS
SM
MD
LG