Liens d'accessibilité

Tanzanie : le chef de l’opposition inculpé pour manifestation sans autorisation


Des femmes agées, aidées après que la police anti-émeute ont tiré de grenade lacrymogène lors d'une manifestation à Narok, Kenya, le 26 janvier 2015.

Des femmes agées, aidées après que la police anti-émeute ont tiré de grenade lacrymogène lors d'une manifestation à Narok, Kenya, le 26 janvier 2015.

Le procureur du tribunal de Dar es Salaam a inculpé mercredi le chef de file de l’opposition tanzanienne, Ibrahim Lipumba pour avoir tenu une manifestation sans autorisation.

L’AFP rapporte que le procureur du tribunal a accusé Lipumba d’incitation des militants du CUF et d'autres personnes à se rassembler et à manifester sans autorisation gouvernementale.

Lipumba a été arrêté mardi avec une trentaine de ses militants. Son parti, le Front uni civique (CUF) qui détient 35 sièges sur 357 au Parlement, participe à la coalition qui dirige l'archipel semi-autonome de Zanzibar.

Le chef de l’opposition tanzanienne a plaidé non-coupable et a été relâché sous caution. Il devra comparaître de nouveau le 25 février.

Les députés de l’opposition ont quitté le parlement en signe de protestation contre cette arrestation à Dodoma, la capitale tanzanienne.

Des élections présidentielle et législatives doivent se dérouler en octobre en Tanzanie.

XS
SM
MD
LG