Liens d'accessibilité

Une quinzaine de morts dans des glissements de terrain en Ouganda


Des pêcheurs en train de sécher du poisson au soleil, au bord du lac Victoria à Masese, Ouganda, 1er novembre 2006.

Des pêcheurs en train de sécher du poisson au soleil, au bord du lac Victoria à Masese, Ouganda, 1er novembre 2006.

Les glissements de terrain ont surtout affecté deux villages, celui de Humya et Bukhonzo, avec d’importants dégâts matériels enregistrés.

Jolly Tibemanya, président du Conseil du district de Bundibugyo, indique que de nombreux blessés sont comptés en plus de morts.

"Quelque 200 habitations ont été détruites et des ponts ont été emportés, tandis que certains villages sont inaccessibles", précise-t-il.

Selon lui, les glissements de terrain avaient été provoqués par les "fortes pluies" qui s'abattent sur ce secteur depuis lundi soir.

Un autre responsable local, Godfrey Mucunguzi, a confirmé le bilan d'une quinzaine de morts et assuré que "50 autres personnes reçoivent des soins dans un hôpital". "Si les pluies ne cessent pas, nous nous attendons à ce que le nombre de victimes augmente".

Ces glissements de terrains interviennent peu après ceux du Rwanda, voisin méridional de l'Ouganda dans la région des Grands Lacs, qui ont fait au moins 49 morts, selon un dernier bilan.

"Nous avons demandé des renforts au gouvernement afin de secourir ceux qui pourraient être piégés et évacuer les blessés vers des hôpitaux", a assuré M. Tibemanya. "Nous ne pouvons gérer seuls cette catastrophe."

En plus du gouvernement, il a appelé les ONG à fournir une aide humanitaire "car les personnes touchées manquent de nourriture car leurs récoltes et leurs abris ont été détruits".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG