Liens d'accessibilité

Nigeria : l'armée tue 12 militants de Boko Haram dans deux accrochages


Le président nigérian Muhammadu Buhari, le 16 décembre 2015 à Abuja. (REUTERS/Afolabi Sotunde)

Le président nigérian Muhammadu Buhari, le 16 décembre 2015 à Abuja. (REUTERS/Afolabi Sotunde)

Deux accrochages avec des membres présumés de Boko Haram ont eu lieu dans l'Etat de Borno. Trois terroristes présumés ont été tués sur la route Damboa-Njaba-Bale et neuf autres dans le village de Mainari.

L'armée nigériane affirme avoir tué douze militants du groupe islamiste Boko Haram dans deux accrochages séparés dans le nord-est du pays, selon un communiqué publié dimanche 20 décembre au soir.

Les soldats "ont tué trois terroristes présumés de Boko Haram lors d'une patrouille sur la route Damboa-Njaba-Bale dans l'Etat de Borno", a déclaré le porte-parole de l'armée, le colonel Sani Usman, dans un communiqué.

Dans un second accrochage dans le village de Mainari (Etat de Borno) , l'armée "a tué neuf terroristes et saisi des armes", selon le porte-parole.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a donné à l'armée jusqu'à fin décembre pour en finir avec l'insurrection de Boko Haram, qui a fait 17 000 morts et 2,6 millions de réfugiés depuis 2009.

Les observateurs doutent fortement que ce délai puisse être tenu, malgré les communiqués victorieux de l'armée.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG