Liens d'accessibilité

Mozambique : opération de police contre le chef de l’opposition


Afonso Dhlakama, l'oppoant mozambicain, sorti de sa cachette à Gondola

Afonso Dhlakama, l'oppoant mozambicain, sorti de sa cachette à Gondola

Le chef de l'opposition mozambicaine a annoncé que la police avait effectué une opération à son domicile vendredi.

Afonso Dhlakama réapparaissait pour la première fois en public après avoir échappé à une attaque de son convoi il y a deux semaines.

Le raid qui s'est déroulé à Beira, dans le centre, avait pour but de récupérer des armes que la garde personnelle de l'ancien guerrillero détenait depuis des affrontements qui ont fait 24 morts le 25 septembre.

"Ce matin, les forces d'intervention rapide ont encerclé ma maison et ont demandé que nous leur rendions trois armes que nous avions saisies le 25 septembre", a déclaré à l'AFP le leader de la Résistance nationale mozambicaine (Renamo).

Ce jour-là, les forces armées avaient tenté, selon la Renamo, d'assassiner M. Dhlakama pour la deuxième fois en un mois en attaquant son convoi près de Gondola (centre).

"Le fait qu'ils viennent récupérer leurs armes montre bien que le Frelimo (le parti au pouvoir) est derrière ces deux attaques", a commenté M. Dhlakama.

Les affrontements du 25 septembre avaient fait 24 morts, essentiellement dans les rangs de la Renamo, et M. Dhlakama s'était enfui à pied dans le maquis.

Il n'était plus réapparu publiquement depuis, alimentant les spéculations sur une éventuelle reprise des hostilités.

"Pour éviter le pire et la confusion, nous sommes restés deux semaines en forêt", a t-il expliqué vendredi.

Le leader est sorti jeudi soir des montagnes de Gorongosa (centre), accompagné de journalistes locaux, de médiateurs du processus de paix et de cadres de son parti, qui sont venus le chercher à proximité de l'endroit où il se cachait.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG