Liens d'accessibilité

Cameroun : des casques bleus de retour de Centrafrique manifestent pour être payés


Force Union Africaine : cérémonie rendant hommage au camp Mpoko de Bangui.

Force Union Africaine : cérémonie rendant hommage au camp Mpoko de Bangui.

Des militaires camerounais, en tenue de Casques bleus des Nations unies, ont marché sur plus de 4 km, de leur base d'Ekounou, un quartier populaire de Yaoundé, vers le quartier général de l'armée en passant par le centre de la ville.

Selon l’AFP, plus de 200 Casques bleus camerounais ont pris part à la manifestation.

Bloqués à l'entrée du QG par d'autres militaires, ils sont restés assis plusieurs heures devant l'Assemblée nationale.

"Nous revendiquons 18 mois d'arriérés de soldes et nous sommes 1.300 militaires camerounais dans cette situation", a affirmé l'un d'eux à l'AFP, sous couvert de l'anonymat.

Les Casques bleus camerounais réclament 12 mois de soldes qui devaient leur être payées lorsqu’ils étaient sous la responsabilité de l'Union africaine (UA) en plus de six mois qu’ils ont passé comme Casques bleus de la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca).

Les contingents africains, d'abord engagés en Centrafrique en 2013 sous la bannière de la mission de l'Union africaine (Misca), ont ensuite intégré la Minusca, lancée en septembre 2014.

Selon ce soldat, la rémunération par l'UA et l'ONU des soldats camerounais devait transiter par leurs responsables hiérarchiques, avant d'être reversée aux intéressés.

En fin d'après-midi, les manifestants ont quitté les lieux après une promesse de paiement faite par le ministre de la Défense, Edgar Alain Mebe Ngo'o, venu à leur rencontre.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG