Liens d'accessibilité

Burkina Faso : la veuve Sankara devant le juge d'instruction militaire le 18 mai à Ouagadougou


Thomas Sankara

Thomas Sankara

Elle s’est exilée en France depuis l'assassinat de son époux en 1987.

Mariam Sankara est attendue le 14 mai à Ouagadougou. Pour sûr, il y aura une marée humaine pour l’accueillir. Selon Maitre Bénéwendé Stanislas Sankara, elle sera entendue le 18 mai par le juge d'instruction militaire qui s'occupe du dossier.

Mme Sankara vit à Montpellier depuis 1987. Elle n'est revenue dans son pays qu'une seule fois, en 2007, vingt ans après l'assassinat de son mari, Thomas Sankara.

Au cimetière de Dagnoën, dans l’Est de Ouaga, une tombe affiche le nom du héros de la révolution Burkinabé, mais ses restes n’ont jamais été identifiés. Le gouvernement vient de donner son feu vert pour l'exhumation du corps dans le but de l'identifier formellement.

Le capitaine Thomas Sankara, arrivé aux affaires par un coup d'Etat en 1983, a été tué quatre ans plus tard lors du putsch qui a porté au pouvoir Blaise Compaoré. M. Compaoré, après 27 ans de règne a été renversé le 31 octobre dernier par une insurrection populaire.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG