Liens d'accessibilité

Au moins 17 personnes capturées par la rébellion ougandaise en Centrafrique


Des militaires de Centrafrique gardent un batiment avec les troupes locales ougandaises à Obo, chef-lieu de la préfecture du Haut-Mbomou, en Centrafrique le 29 avril 2012.

Des militaires de Centrafrique gardent un batiment avec les troupes locales ougandaises à Obo, chef-lieu de la préfecture du Haut-Mbomou, en Centrafrique le 29 avril 2012.

L'Armée de résistance du Seigneur (LRA pour Lord's Resistance Army) auraient enlevées au moins 17 personnes dans l'est de Centrafrique.

Une nouvelle attaque de la LRA a secoué l'est de Centrafrique. Au moins 17 personnes auraient été enlevées par la rébellion ougandaise.

Le point avec notre correspondant, Freeman Sipila, à Bangui pour VOA Afrique.

Selon des sources locales contactées par VOA Afrique, l'attaque s'est produite lundi matin, dans le village Kadjema, à 45 kilomètres de Obo, chef-lieu de la préfecture du Haut-Mbomou.

En plus des 17 personnes enlevées par la LRA, le village aurait été complètement pillé. Prises de panique, de nombreuses familles ont dû trouver refuge dans les localités environnantes.

Le même lundi, des échauffourées ont éclaté entre les populations civiles et les militaires ougandais basés à Obo, dans le cadre de la lutte contre la LRA.

Les habitants, mécontents, ont exigé le départ des soldats ougandais jugés inactifs face aux attaques. L'altercation a fait un blessé par balle.

Pour l'heure, un calme précaire règne à Obo et dans les villages environnants, encore sous le choc de cette nouvelle attaque de la LRA.

XS
SM
MD
LG