Liens d'accessibilité

Les députés centrafricains sont partagés après la présentation de la nouvelle politique générale


Le Premier ministre Simplice Sarandji (droite) au parlement le 9 juin 2016 (VOA/Freeman Sipila)

Le Premier ministre Simplice Sarandji (droite) au parlement le 9 juin 2016 (VOA/Freeman Sipila)

Le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji a continué à présenter la politique générale de son gouvernement, au cours d'une autre session ordinaire de l'Assemblée nationale ouverte le 9 juin

En RCA, le Parlement poursuit ce vendredi des débats sur la politique générale du gouvernement.

Les échanges ont duré toute la journée d'hier sans prendre fin. Le document final présenté aux députés est diversement apprécié par les élus de la nation.

Toute une journée n'aura pas suffi aux députés d'examiner le plan d'action présenté mardi par le chef du gouvernement.

Quatre piliers résumés en 73 pages, le document a été diversement apprécié par les élus de la nation. Timoléon Baïkoua, député de Paoua 1, deuxième vice-président du parlement résume le document : "Je pense que chaque Centrafricain s'est retrouvé dans cette pléthore de constats fait par le Premier ministre".

"Il a parlé de quatre priorités sur la relance économique, sur la sécurité, sur la bonne gouvernance et sur les problèmes sociaux", explique-t-il.

Nombreux sont ceux qui se sont exprimés en faveur de ce programme du gouvernement. Toutefois, des députés comme Laurent Gon Baba de Baboua 1 y voient quelques manquements.

"Malheureusement, le programme ne précise pas un chronogramme des services en oeuvre et les moyens des mises en oeuvre", a-t-il relevé.

Les débats vont se poursuivre vendredi. Ils seront sanctionnés par le vote de la motion de confiance.

Avec notre correspondant en Centrafrique, Freeman Sipila

XS
SM
MD
LG