Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Start-ups/innovation

WhatsApp crée les "communautés" pour s'adresser à des audiences plus larges

Le logo de WhatsApp sur un téléphone.

Meta (Facebook, Instagram) a dévoilé jeudi un nouvel outil pour WhatsApp, les "communautés", qui permettront à leurs administrateurs de s'adresser à un grand nombre de personnes, et prévoit de meilleures protections contre les dérives observées sur les messageries.

Les communautés rassembleront plusieurs groupes existants, comme les parents d'élèves de différentes classes d'une même école, ou encore les habitants d'une rue qui participent déjà à un ou plusieurs groupes de quartier.

Seuls les "admins" pourront envoyer des messages, les autres participants pourront seulement y réagir, avec des émojis.

Ce sera "comme les panneaux d'affichage dans les écoles", a indiqué Jyoti Sood, une directrice de produit chez WhatsApp.

La nouvelle fonctionnalité, qui doit être testée pendant deux mois avant d'être déployée à l'international, évoque les "canaux" de Telegram, une autre messagerie, qui servent à diffuser des messages à une large audience, de façon publique (sur les canaux ouverts à tous) ou privée (sur invitation).

Mais les utilisateurs de WhatsApp ne pourront pas chercher des communautés qu'ils voudraient rejoindre sur la messagerie, ils devront faire partie d'un groupe, et donc avoir été ajouté par un administrateur.

"Vous ne pouvez pas juste frapper à la porte d'une communauté pour y entrer", a expliqué Christina LoNigro, porte-parole de WhatsApp.

"Telegram autorise des conversations pour des centaines de milliers de personnes ; les communautés WhatsApp resteront un service de messages privés qui permettra aux gens de communiquer en privé avec des personnes ou des groupes dont ils sont proches", a-t-elle ajouté.

WhatsApp, qui a dépassé les deux milliards d'utilisateurs dans le monde en février 2020, a aussi insisté sur les mesures prises pour limiter certaines dérives, comme la diffusion de désinformation à grande échelle ou le harcèlement.

Meta subit de nombreuses critiques sur ces problèmes au sujet de ses réseaux sociaux mais aussi de ses messageries (WhatsApp et Messenger), où ils sont encore plus difficiles à résoudre, puisque les échanges sont privés et cryptés, au moins dans le cas de WhatsApp.

Les administrateurs pourront supprimer les messages problématiques dans les groupes. Les contenus ne pourront être transférés qu'à un groupe à la fois, pour éviter des phénomènes relevant du spam. Les groupes sont limités à 256 personnes et les communautés, initialement, à quelques milliers d'utilisateurs.

Les communautés pourront aussi servir aux entreprises. "Si un restaurant veut constituer un groupe pour partager ses menus ou envoyer des promotions, il pourra le faire", a noté Jyoti Sood, avant de préciser que Meta n'envisageait pas "monétiser" les communautés.

Toutes les actualités

Une voiture familiale couverte intégralement de panneaux solaires

Une voiture familiale couverte intégralement de panneaux solaires
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:59 0:00

La start-up allemande Sono Motors présente à Munich la "Sion", une voiture familiale couverte intégralement de panneaux solaires. Ce véhicule promet d’être le transport de demain et devrait être produit en série au deuxième semestre 2023.

Un entrepreneur togolais produit du vin à base de fruits

L'entrepreneur Kanyi Ben (à g.) lors d'une séance de dégustation de son vin à base de fruits à Lomé, Togo, juillet 2022.

Ce vin Made in Togo est obtenu à partir de fruits comme la pastèque, l’ananas, l’orange, le melon. Sa couleur rouge vient des fleurs d’hibiscus.

Au Togo, les jeunes se lancent dans la transformation des produits agricoles. C’est l’exemple du projet de vin à base de fruits porté par le jeune entrepreneur Kagni Ben. Une idée originale, pour lutter contre le pourrissement des fruits en période d’abondance.

C’est un projet qui vise surtout à apporter une valeur ajoutée à l’économie locale. Et pour les amateurs de vin comme Abi Food, ce vin produit localement est sans conteste un pur délice.

"C’est un vin fait à base de fruits. Il a un goût moelleux, ce n’est pas agressif sur la langue. En plus je l’ai bu avec des amis pour mon anniversaire. Il y en a un qui m’a même demandé: c’est possible de faire du vin au Togo ? Je lui ai dit oui, c’est possible !", s’exclame-t-elle.

En effet, le vin togolais est obtenu à partir de fruits comme la pastèque, l’ananas, l’orange, le melon. Sa couleur rouge lui vient des fleurs d’hibiscus. Un vin naturel, avec des ingrédients locaux. Une idée développée par Kangni Ben, depuis plus de 6 ans.

Un entrepreneur togolais fabrique un vin naturel à base de fruits
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:39 0:00

"L’idée m’est venue d’une frustration: je devais me prendre en charge. C’est-à-dire concilier l’école et en même temps un business. Je me suis fait former en transformation agricole, notamment en fermentation. La motivation de transformer les fruits est née d’une autre frustration de voir les fruits pourrir en période d’abondance. Je me suis dit: j’ai appris à fermenter des fruits pourquoi ne pas monter un projet? Nous avons commencé l’expérience entre amis à fermenter le bissap. C’est après que nous avons eu l’idée de spécifier avec les fruits", mentionne le jeune entrepreneur.

C’est surtout un vin naturel sans additif ni colorant chimique produit grâce à une technique bien précise, explique Kagni Ben.

"La méthode utilisée est la pasteurisation. Nous faisons une production à chaud, nous conservons le vin à chaud. Après la conservons nous passons à l’étape de refroidissement. Après cela le vin est conservé dans un endroit bien sec et bien aéré. On passe à une étape de refermentation de deux semaines à un mois, avant de commencer la mise en vente", précise-t-il.

En plus d’être produit localement, c’est un vin qui aide à la digestion, selon Amina Ouro-Agoro, qui en a fait un produit indispensable à son alimentation.

"Il me permet de bien diriger, et ça m’aide beaucoup dans mon alimentation. C’est très bon et naturel en plus", se réjouit-elle.

En plus de plaire, l’initiative contribue également à l’économie locale. Comme dit l'adage: à consommer avec modération.

Un entrepreneur togolais fabrique un vin naturel à base de fruits

Un entrepreneur togolais fabrique un vin naturel à base de fruits
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:39 0:00

A Abidjan, le concours "5G Challenge Hackaton" pour encourager l'innovation technologique

A Abidjan, le concours "5G Challenge Hackaton" pour encourager l'innovation technologique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:58 0:00

Des gros navires qui avancent à l'éolienne

Des gros navires qui avancent à l'éolienne
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:01 0:00

L'énergie éolienne fait son grand retour en haute mer, même sur les plus gros navires de la planète.

Voir plus

XS
SM
MD
LG