Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Pas de liberté provisoire pour Vital Kamerhe, selon la justice congolaise


Vital Kamerhe à l'ouverture de son procès au centre pénitentiaire et de rééducationde de Kinshasa (ex-prison de Makala), Kinshasa, RDC 11 mai 2020. (Capture d'écran)

Vital Kamerhe, le directeur de cabinet et allié principal du président Félix Tshisekedi, restera en prison en attendant l’issue de son procès pour détournement de fonds publics démarré lundi à Kinshasa.

La décision du tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe est tombée mardi.

Les juges avaient suspendu le procès quelques heures après son démarrage et s’étaient donnés 48 heures pour répondre à la requête pour une mise en liberté provisoire formulée par les avocats de M. Kamerhe.

C'est la troisième fois qu'une demande de remise en liberté provisoire de M. Kamerhe est refusée.

Agé de 61 ans, M. Kamerhe et ses co-accusés sont soupçonnés, entre autres, d’avoir détourné près de 48 millions de dollars américains destinés à la construction de logements sociaux.

L’audience a été suspendue jusqu’au 25 mai pour permettre aux avocats de Vital Kamerhe d’avoir accès aux documents à charge présentés par le procureur.

XS
SM
MD
LG