Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Droits humains

Violences sexuelles en RDC : appel à consacrer des moyens au soutien des victimes

Des femmes congolaises portent des sacs de nourriture sur leurs têtes lors d'une distribution de nourriture à Kasala, dans la région agitée du Kasaï, RDC, 25 octobre 2017.

Médecins sans frontières (MSF) a appelé vendredi à apporter un soutien socio-économique aux victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo (RDC), dont les besoins sont "gigantesques", selon un rapport publié par l'ONG.

En 2020, "près de 11.000 victimes de violences sexuelles, soit près de 30 par jour", ont été prises en charge par MSF dans six des 26 provinces de la RDC, selon ce rapport intitulé "Double peine ".

A cause de leur agression, beaucoup de victimes, par peur de retourner travailler aux champs ou au marché ou rejetées par leur communauté, "s'enfoncent alors dans un cycle de pauvreté, mais peu de programmes de soutien économique sont disponibles pour leur venir en aide", d'après l'organisation humanitaire.

Le rapport met en lumière les lacunes dans la prise en charge victimes des violences sexuelles en RDC, hommes et femmes : "personnel médical pas ou peu formé ; indisponibilité de médicaments et traitements ; soutien socio-économique et juridique aux survivants largement insuffisant".

"Les besoins immédiats et à long terme sont gigantesques, mais les approches et les financements qui permettraient d'y répondre font dramatiquement défaut", a déploré Juliette Seguin, cheffe de mission de MSF en RDC.

"En 2020, moins de 6% des financements internationaux demandés pour répondre aux besoins humanitaires en matière de santé en RDC ont été déboursés, à peine 18% des montants demandés en matière de protection des populations et de droits humains", a-t-elle indiqué, ajoutant que "cette tendance se poursuit en 2021".

En RDC, les femmes et les filles constituent "le groupe le plus affecté par le phénomène de violences sexuelles. En 2020, elles représentaient 98% des survivants" pris en charge par MSF.

Des victimes de violences sexuelles en RDC témoignent
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:23 0:00

Pendant la même période, 194 hommes et garçons ont témoigné "avoir été soit forcés par des auteurs armés à violer des femmes, soit avoir subi des violences sexuelles commises par des femmes", selon l'ONG.

Ces violences ont lieu aussi bien dans des zones de conflit que dans les régions plus stables. Elles peuvent être le fait de membres de groupes armés comme de civils, d'après le rapport.

Toutes les actualités

Afghanistan: 40 civils tués, 118 blessés en 24 heures dans des combats

Les forces spéciales de l'armée afghane lors de la cérémonie de remise de leurs diplômes après un programme de formation de trois mois au centre de formation militaire de Kaboul, en Afghanistan, le 17 juillet 2021.

Au moins 40 civils ont été tués et 118 blessés au cours des dernières 24 heures dans les combats entre talibans et forces afghanes dans la ville de Lashkar Gah, dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé mardi la Mission de l'ONU en Afghanistan (Unama).

L'Unama exprime dans un tweet "sa profonde inquiétude pour les civils afghans à Lashkar Gah où les combats s'intensifient".

"Les dernières informations font état de 118 civils blessés et 40 tués au cours des dernières 24 heures, les talibans continuant leur offensive au sol et l'armée afghane tentant de les repousser", poursuit l'Unama.

"L'ONU appelle à la cessation immédiate des combats dans les zones urbaines", indique la mission onusienne.

L'Afghanistan risque de devenir un "Etat paria"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00


Outre Lashkar Gah (200.000 habitants), à l'intérieur de laquelle ils sont entrés ces derniers jours, les insurgés affrontent les forces afghanes dans les faubourgs de Kandahar (Sud) et Hérat (Ouest), deuxième et troisième villes du pays, qui comptent respectivement 650.000 et 600.000 habitants.

Dans la matinée, l'Unama avait déjà indiqué que "l'offensive au sol des talibans et les bombardements aériens de l'armée afghane font le plus de mal" aux civils, et s'était déclarée "profondément inquiète des tirs aveugles, de l'occupation des établissements de santé et des domiciles privés et des dégâts qu'ils subissent".

L'armée américaine poursuit son retrait d'Afghanistan
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:16 0:00

Victimes de discrimination, les Bassari s'organisent pour défendre leurs droits

Victimes de discrimination, les Bassari s'organisent pour défendre leurs droits
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:08 0:00

En visite à Khartoum, Samantha Power salue "un nouveau Soudan"

En visite à Khartoum, Samantha Power salue "un nouveau Soudan"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:22 0:00

Droits de l’Homme : l’armée camerounaise et les séparatistes indexés

Droits de l’Homme : l’armée camerounaise et les séparatistes indexés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:31 0:00

Dans les camps de réfugiés, les familles encouragent leurs athlètes

Dans les camps de réfugiés, les familles encouragent leurs athlètes
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:56 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG