Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Une grève cloue au sol les vols de South African Airways


Selon les syndicats, plus de 3.000 des 5.000 employés de South African Airways, personnel au sol et en cabine, participent à la grève.

La compagnie aérienne South African Airways a annulé plus de 200 vols vendredi en raison d'une grève du personnel navigant et technique qui réclame des augmentations de salaires et dénonce des suppressions d'emplois.

Les vols annulés touchent des liaisons, intérieures et internationales, prévues pour vendredi et samedi.

La compagnie aérienne a proposé aux passagers dont les vols sont annulés de s'enregistrer sur d'autres vols ou auprès de compagnies aériennes affiliées.

Selon les syndicats, plus de 3.000 des 5.000 employés de la compagnie, personnel au sol et en cabine, participent à la grève.

Plusieurs centaines d'entre eux ont manifesté vendredi, en chantant et en dansant, près de l'aéroport O.R. Tambo à Johannesbourg.

"Nous poursuivrons notre grève" jusqu'à ce que nos revendications soient acceptées, a déclaré à l'AFP Sifiso Mabena, un mécanicien employé à l'aéroport O.R. Tambo.

Selon le président de l'Association sud-africaine des personnels de cabine, Zazi Nsibanyoni-Mugambi, des discussions avec la compagnie aérienne, un moment suspendues, devraient reprendre samedi.

La South African Airways est l'une des principales compagnies aériennes africaines avec une flotte de plus de 50 avions.

Mais, malgré des prêts gouvernementaux, elle n'a réalisé aucun profit depuis 2011 et elle accumule les dettes.

Le ministre des finances Tito Mboweni avait annoncé en février que le gouvernement se proposait de rembourser la dette de la compagnie de 9,2 milliards de rands (620 millions de dollars) sur trois ans.

SAA fait partie, avec le géant de l'électricité Eskom, des entreprises publiques sud-africaines en grande difficulté financière, largement attribuée à la mauvaise gestion et à la corruption sous le règne de l'ex-président Jacob Zuma (2009-2018).

Proche de M. Zuma, l'ancienne PDG de SAA, Dudu Myeni (2012-2017), a été récemment accusée de "pratiques illégales" devant une commission d'enquête anticorruption et fait l'objet d'une plainte devant la justice pour sa mauvaise gestion. Elle a refusé de se présenter devant les tribunaux.

Les syndicats de la SAA demandent une augmentation des salaires de 8% et une garantie d'emploi de trois ans, tandis que la compagnie propose une augmentation de 5,9%.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG