Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Crimes/enquêtes

Une attaque au couteau fait au moins trois morts dont une décapitée en France

Un agent de sécurité surveille la zone après une attaque au couteau signalée à l'église Notre Dame de Nice, en France, le 29 octobre 2020.

Une femme a été décapitée et au moins deux autres personnes ont été poignardées à mort jeudi dans la ville française de Nice, a-t-on appris des autorités.

La police a déclaré que plusieurs autres personnes ont été blessées.

L’attaque s’est déroulée à l’église Notre Dame et le maire de Nice, Christian Estrosi, l’a qualifiée d’incident terroriste. Il a précisé que l’assaillant présumé est entre les mains de la police.

Selon M. Estrosi, le suspect "n’a cessé de répéter Allah Akbar devant nous alors qu’il était médicalisé sur place", même après avoir été arrêté.

Le parquet anti-terroriste français a été saisi.

"Notre pays ne peut plus se contenter des lois de la paix pour anéantir l’islamo fascisme", a tweeté M. Estrosi.

Des journalistes présents sur les lieux ont déclaré que des policiers munis d'armes automatiques avaient mis en place un cordon de sécurité autour de l'église. Des ambulances et des véhicules de secouristes étaient également visibles sur les lieux.

L'attaque a eu lieu alors que la France est encore sous le choc de la décapitation, au début du mois, de Samuel Paty, professeur de collège, à Paris.

L'agresseur présumé avait déclaré qu'il voulait punir la victime pour avoir montré à des élèves des caricatures du prophète Mahomet lors d'un cours d'instruction civique.

Il n'a pas été possible de déterminer immédiatement si l'attaque de jeudi était liée à ces caricatures, que les musulmans considèrent comme blasphématoires.

Depuis l'assassinat de M. Paty, les responsables français - soutenus par de nombreux citoyens ordinaires - ont réaffirmé le droit de montrer les caricatures, et les images ont été largement diffusées lors de manifestations de solidarité avec l'enseignant tué.

Cela a provoqué une vague de colère dans certaines parties du monde musulman, certains gouvernements accusant le président français Emmanuel Macron de poursuivre un programme anti-islamique.

Toutes les actualités

Les déplacements des diplomates en RDC soumis à des nouvelles règles

Le président Félix Tshisekedi conduisant à distance une réunion gouvernementale à la Cité de l'Union africaine, Kinshasa, le 26 juin 2020 (Facebook / Présidence de la RDC)

Les diplomates accrédités à Kinshasa sont désormais obligés de faire connaître au préalable aux autorités leurs déplacements à l'intérieur de la République démocratique du Congo, après l'assassinat lundi de l'ambassadeur italien dans l'est du pays, selon la télévision publique mercredi.

A l'issue de la réunion présidé mardi par le chef de l’État Félix Tshisekedi, il a été décidé que "tous les diplomates, présents sur le territoire national sont désormais, obligés de signaler tout déplacement à l'intérieur du pays auprès du gouvernement", a indiqué la présidence congolaise dans un communiqué.

Les diplomates "doivent absolument informer le ministère des Affaires étrangères" avant tout déplacement et "se signaler" aux responsables locaux à leur arrivée dans une entité, a déclaré la cheffe de la diplomatie congolaise Marie-Thérèse Tumba Nzeza à la télévision d’État, RTNC.

L'ambassadeur italien Luca Attanasio, 43 ans, est décédé après avoir été blessé par balles lorsque le convoi du Programme alimentaire mondial (PAM) dans lequel il circulait a été pris dans une embuscade dans la province du Nord-Kivu (est), près de la frontière avec le Rwanda.

Son garde du corps italien, le carabinier Vittorio Iacovacci et un chauffeur congolais du PAM, Moustapha Milambo, ont aussi été tués.

Les corps des deux diplomates ont été rapatriés mardi à Rome. M. Milambo a été inhumé le même jour à Goma, capitale du Nord-Kivu.

L’Italie a demandé mercredi à l'ONU l'ouverture d'une enquête et des "réponses claires" après ce drame.

"Nous avons formellement demandé au PAM et à l'ONU l'ouverture d'une enquête pour faire la lumière sur ce qui s'est passé, les raisons justifiant le dispositif de sécurité mis en place et à qui incombe la responsabilité de ces décisions", a déclaré Luigi Di Maio devant les députés italiens.

La province troublée du Nord-Kivu est considérée comme une des zones les plus dangereuses de la RDC, à la lisière du parc national des Virunga.

Selon des responsables humanitaires, la route sur laquelle circulait le convoi ne nécessitait toutefois pas d'escorte.

L'initiative "Follow the money" s'intéresse au budget covid au Cameroun

L'initiative "Follow the money" s'intéresse au budget covid au Cameroun
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:37 0:00

Le prochain ministre de la justice promet d'enquêter sur l'émeute du 6 janvier au Capitole

Le prochain ministre de la justice promet d'enquêter sur l'émeute du 6 janvier au Capitole
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:26 0:00

La mort de l'ambassadeur italien "va ralentir le travail du PAM", selon l'analyste Henri Désiré N’Zouzi

La mort de l'ambassadeur italien "va ralentir le travail du PAM", selon l'analyste Henri Désiré N’Zouzi
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:44 0:00

Les FDLR nient leur implication dans l'attaque contre Luca Attanasio

Les FDLR nient leur implication dans l'attaque contre Luca Attanasio
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:18 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG