Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

RDC

Un nouveau cas d'Ébola déclaré au Congo

Un agent de la santé en combinaison de protection désinfecte une ambulance transportant un patient suspecté d'Ebola vers un centre de traitement à Goma, en République démocratique du Congo, le 4 août 2019. (Photo: Reuters)

Un nouveau cas de la maladie à virus Ébola a été signalé en République démocratique du Congo (RDC) à quelques jours seulement de l'annonce prévue pour signaler la fin de l'épidémie.

"Il s'agit d'un homme de 26 ans dans le territoire de Beni", précise un communiqué signé par Miphy Buata Eleke, chargée de la communication au comité multisectoriel chargé de la riposte contre Ébola à la présidence de la RDC.

La révélation, qui a été faite vendredi par les médias et confirmée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), constitue un revers majeur pour l'entité onusienne qui essuie ces derniers jours des attaques des États-Unis et de Taiwan.

Dans le même temps, le pays est en proie à l'épidémie du nouveau coronavirus.

"La confirmation d'un cas d'Ebola à Beni est tragique et survient au moment où les habitants de la RDC s'apprêtaient à célébrer dimanche la fin de cette maladie après près de deux ans. C'est un événement dévastateur pour les communautés de l'est de la RDC qui sont également menacées par l'épidémie du coronavirus, en plus des conflits et des déplacements en cours", a déclaré Kate Moger, vice-présidente régionale pour les Grands Lacs à l'International Rescue Committee.

"Malheureusement, cela signifie que le gouvernement de la RDC ne pourra pas déclarer la fin de l'épidémie d'Ébola lundi comme espéré", déplore le directeur général de l'OMS, l'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus sur son compte Twitter.

Très contagieux et mortel, le virus d'Ébola a fait jusqu'à présent 2273 morts en RDC, selon le dernier bulletin des épidémies publié par l'OMS.

Toutes les actualités

Plus de 1000 détenus se sont évadés de la prison de Beni

Un garçon passe devant le mur d'un centre de traitement du virus Ebola à Beni, en RDC, le 1er avril 2019. REUTERS/Baz Ratner

Au moins un millier de prisonniers, dont des présumés membres des Forces démocratiques et alliées (ADF), se sont évadés de la prison de Beni dans l'Est de la République démocratique du Congo, après une attaque attribuée à ce groupe armé, ont indiqué mardi des sources administrative et policière.

"La prison de Kangbayi a été attaquée par des ADF", a déclaré à l'AFP Modeste Muhindo Bwakanamaha, maire par intérim de Beni.

"Seule une centaine de détenus n'ont pas quitté la prison sur les 1.455 qui s'y trouvaient", a-t-il ajouté.

Selon Radio Okapi, les assaillants étaient lourdement armés et ils ont d'abord attaqué une position de l'armée qui surveillait la prison.

"Deux prisonniers (ont été) tués par balles et sur 1.300 détenus, un grand nombre s'est volatilisé dans la nature" après cette attaque conduite "par des rebelles ADF, vers 4h30", a pour sa part indiqué la police sur Twitter.

Des dizaines de militaires et policiers sécurisaient la prison mardi avant midi, tandis que les autorités locales visitaient le lieux, a constaté un correspondant de l'AFP.

Deux véhicules blindés de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) étaient positionnés sur les lieux.

Des riverains venus sur le lieux disaient craindre une recrudescence de "l'insécurité" après cette spectaculaire évasion, d'après les témoignages recueillis par l'AFP.

Les ADF sont accusés du massacre de plus d'un millier de civils dans la région de Beni depuis octobre 2014.

Ils sont accusés d'avoir tué des centaines de civils rien que depuis novembre l'année dernière, quand l'armée congolaise a annoncé une offensive contre leurs bases et leurs leaders dans la forêt et la jungle autour de Beni.

La radio onusienne Okapi précise que des combattants Maï-Maï faisaient aussi partie de ceux qui se sont évadés lors de l'attaque de mardi.

Les évasions ne sont pas rares dans les prisons surpeuplées de la RDC, construite pour la plupart pendant l'époque coloniale, avant 1960.

Nomination des juges: Tshisekedi "est dans l'erreur", selon Ferdinand Kambere du PPRD

Nomination des juges: Tshisekedi "est dans l'erreur", selon Ferdinand Kambere du PPRD
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:38 0:00

Minute Éco: nouveau budget en RDC et chômage des Américains naturalisés

Minute Éco: nouveau budget en RDC et chômage des Américains naturalisés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:35 0:00

Affaire Minembwe: "il y a eu tricherie en amont", selon le professeur Joseph Adolphe Voto

Affaire Minembwe: "il y a eu tricherie en amont", selon le professeur Joseph Adolphe Voto
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:40 0:00

La manifestation de l'opposant Martin Fayulu dispersée par la police à Kinshasa

La manifestation de l'opposant Martin Fayulu dispersée par la police à Kinshasa
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:12 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG