Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un mort après l'attentat samedi au Zimbabwe


Plusieurs personnes ont été blessées dans une explosion survenue lors d'un rassemblement électoral à Bulawayo, Zimbabwe, 23 juin 2018.

L'une des personnes blessées par l'attentat auquel a échappé le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa samedi dernier a succombé, a rapporté lundi une station de radio publique.

"Le ministre de la Santé et de l'Enfance, le Dr David Parirenyatwa, a confirmé la mort d'une des victimes de l'explosion au White City Stadium" de Bulawayo, où le président tenait un meeting de campagne pour les élections générales prévues fin juillet, selon Star FM News.

Un engin non identifié a explosé juste après le discours prononcé par le chef de l'Etat et candidat à la présidentielle - sorti indemne - dans un stade de cette grande ville du sud, fief de l'opposition. Au moins 49 personnes avaient été blessées, dont des responsables politiques, selon la police.

Le président Mnangawa échappe à un attentat (vidéo)
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:20 0:00

>> Lire aussi : Le Zimbabwe maintient les élections, malgré l'attentat qui a visé son président

Le président Mnangagwa -- qui a succédé à Robert Mugabe après l'éviction du vieux dirigeant en novembre dernier -- a déclaré avoir été visé par l'attentat qui n'a pas été revendiqué.

Le vice-président Constantino Chiwenga, légèrement blessé dans l'explosion, a assuré dimanche que les premiers scrutins présidentiel et législatif de l'après Mugabe se tiendraient comme prévu le 30 juillet.

Agé de 75 ans, Emmerson Mnangagwa devrait affronter 22 candidats à la présidence mais les analystes estiment généralement que la bataille l'opposera essentiellement au dirigeant du Mouvement pour un changement démocratique (MDC) Nelson Chamisa. Le président sortant est donné grand favori.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG