Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un 3e candidat à la conquête du fauteuil présidentiel au Ghana


Un homme regarde les journaux locaux dans une rue d'Accra, au Ghana, le 9 décembre 2016. (AP Photo/Sunday Alamba)

Un troisième candidat est entré dans la course pour la présidence du Ghana, qui se jouera lors des élections générales du 7 décembre.

Hassan Ayariga, 47 ans, est le candidat du parti All People's Congress (APC) dont il est le fondateur.

M. Ayariga se dit être un homme politique mûr qui cherche à améliorer le niveau de vie de tous les Ghanéens.

Il affrontera donc le président sortant Nana Akufo Addo du Nouveau parti patriotique (NPP) au pouvoir et l'ancien président John Dramani Mahama du principal parti d'opposition, le Congrès national démocratique (NDC).

"Je veux mettre fin au syndrome du gagnant rafle la mise pratiqué par les deux principaux partis politiques de notre pays, le NPP et le NDC. J’établirai un concept de gouvernance inclusive", a-t-il déclaré au micro de Peter Clottey de la VOA.

Il a déclaré que s'il est élu, il ne restera en fonction que pendant 4 ans, durant lesquels il mettra en place des institutions fortes afin de lutter contre la corruption.

Il a promis de mettre en place un registre national des biens qui, à ses yeux, permettra de voir si un fonctionnaire a des propriétés qu'il ne peut pas justifier par ses revenus.

M. Ayariga a aussi promis de passer sa première nuit en tant que président dans une prison. L’object, a-t-il dit, est d’envoyer un message clair: "Quiconque est pris dans l'anarchie ou la corruption sera séparé de sa famille".

XS
SM
MD
LG