Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Transition au Soudan: la formation du Conseil souverain reportée à mardi


Le général Mohammed Hamdan Dagalo, et le leader du mouvement pour la démocratie au Soudan, Ahmad al-Rabiah, se serrent la main après la signature à Khartoum d'un document de partage du pouvoir au Soudan, mercredi 17 juillet 2019.

La formation du nouveau Conseil souverain devant mener la transition au Soudan vers un pouvoir civil a été reportée à mardi, ont indiqué lundi les dirigeants militaires.

La composition de ce Conseil souverain devait initialement être annoncée dimanche, comme prévu par l'accord de transition historique signé samedi par le Conseil militaire et la contestation.

Mais le Conseil militaire, qui a pris le pouvoir après la destitution le 11 avril d'Omar el-Béchir, a indiqué dans un communiqué que sa dissolution et la formation de la nouvelle instance étaient retardées de 48 heures.

Omar el-Béchir devant la barre des accusés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:05 0:00

Selon les généraux au pouvoir, ce délai a été accordé "à la demande des Forces pour la liberté et la changement (FLC)", qui sont revenus sur leur liste de noms dévoilée dimanche.

Le Conseil souverain doit être composé de 11 membres, six civils et cinq militaires, et sera dirigé par un général durant les 21 premiers mois puis par un civil les 18 mois restants.

Accord politique signé au Soudan
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:26 0:00

Le Conseil devra également superviser la formation d'une administration de transition civile, notamment celle du gouvernement et du Parlement.

Désignées durant plusieurs mois sous l'appellation d'Alliance pour la liberté et le changement (ALC), les FLC sont le fer de lance du mouvement de contestation déclenché en décembre 2018 contre le régime d'Omar el-Béchir.

XS
SM
MD
LG