Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Coronavirus

Tanzanie: décès du vice-président de Zanzibar, atteint du Covid-19

Le premier vice-président de Zanzibar, Seif Sharif Hamad, qui a dirigé l'opposition de l'île pendant trois décennies, est mort le 17 février 2021.

Le vice-président de la région semi-autonome de Zanzibar, Seif Sharif Hamad, est décédé, ont annoncé mercredi les autorités, trois semaines après la révélation de son hospitalisation en raison du Covid-19.

La Tanzanie se disait jusqu'à récemment "libérée du Covid", mais la contestation grandit sur place face à une augmentation du nombre de morts, officiellement en raison de "pneumonies".

L'infection au coronavirus et l'hospitalisation à Zanzibar de M. Hamad, 77 ans, leader de l'opposition locale depuis plus de 30 ans, avait été rendue publique le 31 janvier par son parti, l'ACT Wazalendo.

"Hamad est mort ce matin à l'hôpital national Muhimbili, à Dar es Salaam, où il était hospitalisé depuis le 9 février de cette année", a déclaré mercredi à la télévision officielle Ali Hassan Mwinyi, président de Zanzibar.

"La nation a perdu un patriote. Je déclare sept jours de deuil et le drapeau national sera en berne pendant ces jours", a-t-il ajouté.

Dans un message publié sur Twitter, le président de la Tanzanie, John Magufuli, a également exprimé ses condoléances à la famille de M. Hamad et à l'ACT Wazalendo.

Aucun des deux leaders n'a évoqué la raison du décès.

La Tanzanie a publié pour la dernière fois des chiffres officiels sur les infections au coronavirus en avril 2020 et annoncé un mois plus tard, en défiance aux tests, avoir testé positif au Covid-19 une papaye, une caille ou encore une chèvre.

En juin, M. Magufuli avait affirmé que les prières avaient sauvé son pays et l'avait déclaré "libéré du Covid".

Né en 1943 sur l'île de Pemba, qui appartient à l'archipel de Zanzibar, M. Hamad a dans un premier temps été membre du parti unique tanzanien, le CCM, et a occupé le poste de ministre de Zanzibar avant d'être emprisonné pendant deux ans entre 1989 et 1991.

En 1992, lorsque la Tanzanie adopte le multipartisme, il crée le principal parti d'opposition de Zanzibar, le Front civique uni (CUF).

Il s'est présenté six fois contre le CCM sur cette île où les scrutins sont souvent tendus, et a affirmé que chaque victoire lui avait été volée - ce qu'admettent de nombreux observateurs étrangers.

En 2020, M. Hamad a quitté le CUF pour se présenter à la présidence de l'île sous la bannière de l'ACT-Wazalendo, au cours d'une élection marquée par une répression et une lourde présence policière. Il fut arrêté deux fois lors du scrutin tandis que le porte-parole du parti, Ismail Jussa, a été battu par les forces de l'ordre.

"Nous sommes prêts à mourir pour Zanzibar", avait-t-il déclaré lors de son dernier rassemblement pré-électoral.

En décembre, le parti a décidé de rejoindre un gouvernement local d'unité formé dans le but de "guérir la nation", où M. Hamad a été nommé vice-président.

Toutes les actualités

Des questions sur l’efficacité et la sûreté des vaccins anti-covid

Des questions sur l’efficacité et la sûreté des vaccins anti-covid
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:56 0:00

Japon: des robots offrent du réconfort aux confinés

Japon: des robots offrent du réconfort aux confinés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:59 0:00

La Côte d'Ivoire reçoit 504.000 doses de vaccin anti-Covid

Des élèves, portant des masques de protection, suivent des cours à l'école Merlan du Paillet lors de la réouverture des écoles, alors que le verrouillage pour coronavirus (COVID-19) est allégé, à Abidjan, Côte d'Ivoire le 25 mai 2020. REUTERS / Luc Gnago

La Côte d'Ivoire a reçu vendredi 504.000 doses de vaccin contre le Covid-19, les premières à arriver dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, financées par le dispositif Covax destiné en particulier aux pays défavorisés, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Avec du retard sur l'horaire prévu (09H00 GMT et locales) ces doses du vaccin AstraZeneca/Oxford sont arrivées à l'aéroport international d'Abidjan à bord d'un avion de la compagnie Emirates affrété par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Avec le Ghana voisin qui a reçu 600.000 doses mercredi, la Côte d'Ivoire est l'un des premiers pays à bénéficier des vaccins financés par le système Covax visant à fournir cette année des vaccins anti-Covid à 20% de la population de près de 200 pays et territoires participants.

Il comporte un mécanisme de financement qui permet à 92 nations ayant un niveau de développement économique faible ou moyen, d'avoir accès aux précieuses doses et a été mis en place pour tenter d'éviter que les pays riches n'accaparent l'ensemble des vaccins.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué l'arrivée de ces vaccins en Afrique, mais a cependant accusé lundi certains pays riches de "saper" le dispositif Covax et d'"approcher les fabricants pour s'assurer l'accès à des doses de vaccins supplémentaires".

La livraison de doses de vaccin à la Côte d'Ivoire et au Ghana intervient après le lancement de la campagne de vaccination au Sénégal mardi, à la suite de l'Afrique du Sud, du Zimbabwe, des Seychelles, de l'Ile Maurice, du Rwanda, de la Guinée équatoriale, de la Guinée, de l'Algérie, du Maroc et de l'Egypte.

Pour aider à accélérer la vaccination des 1,3 milliard d'Africains, l’Union africaine (UA) a déclaré qu’elle avait obtenu 270 millions de doses de vaccins contre le Covid à distribuer cette année.

La Côte d'Ivoire, pays de 25 millions d'habitants, enregistrait vendredi plus de 32.000 cas confirmés de coronavirus et près de 190 morts.

Les chiffres sont en augmentation depuis plusieurs semaines, mais en dehors de l'obligation de porter un masque dans les lieux fermés et de l'incitation à respecter les gestes barrières, aucune autre mesure restrictive n'est pour l'instant imposée.

Pfizer et Moderna promettent une augmentation majeure de l'offre de vaccins

Pfizer et Moderna promettent une augmentation majeure de l'offre de vaccins
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:51 0:00

Macky Sall a pris une dose du vaccin chinois Sinopharm

Macky Sall a pris une dose du vaccin chinois Sinopharm
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:01 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG