Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Suez remporte un contrat provisoire pour la distribution de l'eau au Sénégal


Les habitants d’un quartier s’approvisionnent en eau potable à partir d’un camion-citerne, Dakar, Sénégal, 4 juillet 2017.

L'offre ayant permis au groupe français Suez de remporter le contrat provisoire pour la distribution de l'eau au Sénégal est, selon les autorités sénégalaises, "économiquement plus avantageuse" celles de ses deux concurrents, dont la SDE, opérateur local.

La SDE a annoncé mercredi son intention d'introduire un recours

Le groupe français a gagné le contrat provisoire pour fournir pendant 15 ans de l'eau dans les zones urbaines et péri-urbaines au Sénégal au dépens de la Sénégalaise des eaux (SDE), opérateur depuis 1996, et de Veolia CGE, selon un communiqué du ministère reçu mercredi par l'AFP, confirmant une information publiée mardi par Suez.

"La SDE prend acte de cette décision et va engager les différents recours prévus par la loi sénégalaise", a déclaré à l'AFP une source proche de la SDE.

"Suez a été choisi comme adjudicataire provisoire pour avoir présenté l'offre économique la plus avantageuse" face à ses deux concurrents, a expliqué à l'AFP le directeur de l'administration générale et de l'équipement du ministère sénégalais de l'Hydraulique, Mamadou Dioukhané. "Il fallait une cohérence entre le compte d'exploitation prévisionnel, la technologie proposée et le fonctionnement de l'entreprise. L'offre financière seulement ne fait pas la différence. Le choix est basé sur une combinaison des offres techniques et financières".

Pour l'offre financière, Suez a proposé 298,5 francs CFA (0,45 euro) le mètre cube, contre 286,9 francs CFA (0,44 euro) pour la SDE et 366,3 francs CFA (0,56 euro) pour Veolia CGE, selon une source proche du dossier.

"Les candidats peuvent faire un recours gracieux dans les cinq jours ouvrés à partir de mardi", a dit M. Dioukhané.

Le code des marchés publics prévoit un recours gracieux auprès du ministère de l'Hydraulique et de l'assainissement, puis un recours contentieux auprès de l'Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), avant une éventuelle saisie de la justice.

Liée par contrat à l'Etat du Sénégal depuis 1996, la SDE, dont la concession prend fin en décembre, est une filiale de Finagestion, holding basée à Paris. Son capital est partagé entre Finagestion, les collaborateurs de l'entreprise, des privés sénégalais et l'Etat du Sénégal.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG