Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Arrivée à Khartoum du premier ambassadeur américain en 25 ans


L'arrivée de M. Godfrey intervient alors que le Soudan est confronté à des troubles sécuritaires et à une économie en chute libre.

Le premier ambassadeur des Etats-Unis au Soudan depuis 25 ans a pris ses fonctions mercredi dans ce pays d'Afrique du Nord-Est, nouveau signe de détente dans les relations bilatérales depuis que Washington a retiré Khartoum de sa liste des Etats soutenant le terrorisme.

Les liens s'étaient nettement détériorés sous le règne du président Omar el-Béchir, déchu au bout de trois décennies, Washington ayant imposé des sanctions économiques draconiennes à Khartoum. En 1993, les Etats-Unis ont inscrit le Soudan sur la liste noire des Etats soutenant le terrorisme, après l'accueil par le régime de M. Béchir du fondateur du groupe Al-Qaïda, Oussama ben Laden, qui a résidé dans le pays de 1992 à 1996.

"L'ambassadeur John Godfrey est arrivé aujourd'hui à Khartoum, le premier ambassadeur américain au Soudan en près de 25 ans", a indiqué l'ambassade américaine dans un communiqué. M. Godfrey "s'emploiera à renforcer les relations entre les peuples américain et soudanais et à soutenir leurs aspirations à la liberté, la paix, la justice et à une transition vers la démocratie", ajoute le communiqué.

Le procureur de la CPI, Karim Khan, en route vers le Darfour
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:18 0:00

L'arrivée de M. Godfrey intervient alors que le Soudan est confronté à des troubles sécuritaires et à une économie en chute libre depuis le coup d'Etat en octobre 2021 du chef de l'armée, Abdel Fattah al-Burhane. Le putsch a bouleversé une transition fragile mise en place après l'éviction de M. Béchir en 2019.

Les relations entre le Soudan et les Etats-Unis se sont assouplies sous le gouvernement de transition à Khartoum, désormais évincé, dirigé par l'ancien Premier ministre, Abdallah Hamdok, qui avait pris ses fonctions après le départ de M. Béchir à la suite de manifestations contre son régime.

En décembre 2019, à la faveur d'une visite de M. Hamdok à Washington, l'ancien secrétaire d'Etat, Mike Pompeo, annonçait que les États-Unis nommeraient à nouveau un ambassadeur à Khartoum. Puis, en mai 2020, le Soudan a nommé un ambassadeur aux Etats-Unis avant que Washington ne retire quelques mois plus tard Khartoum de sa liste des pays soutenant le terrorisme.

XS
SM
MD
LG