Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Droits humains

Sanctions américaines contre un chef rebelle centrafricain

Ali Darassa, le chef du groupe armé UPC pose à sa base de Bokolobo, près de Bambari, le 16 mars 2019.

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi des sanctions financières visant le responsable du plus puissant groupe armé rebelle de Centrafrique, pays en guerre civile depuis près de huit ans, pour son rôle dans le conflit.

Le département américain du Trésor a indiqué dans un communiqué qu'il saisissait tous les avoirs américains d'Ali Darassa, qui dirige le groupe armé Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), et criminalisait les transactions avec lui.

"Les militants de l'UPC ont tué, torturé, violé et déplacé des milliers de personnes depuis 2014", indique le département du Trésor.

"Sous la direction de Darassa, la milice UPC a commis des atrocités brutales contre des civils", a souligné dans le communiqué Andrea Gacki, qui dirige le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du département du Trésor.

L'UPC, principalement actif dans l'est de la Centrafrique, s'était engagé en avril à quitter la coalition rebelle qui cherche à renverser le régime du président Faustin Archange Touadéra, mais a refusé en octobre de rejoindre d'autres groupes dans un cessez-le-feu déclaré par le président.

Ce pays, le deuxième le moins développé au monde selon l'ONU, est le théâtre depuis 2013 d'une guerre civile, même si elle a considérablement baissé d'intensité depuis quatre ans.

Certains groupes rebelles avaient lancé, fin décembre 2020, une nouvelle offensive contre le régime du président Faustin Archange Touadéra à la veille de la présidentielle.

Ce dernier a finalement été réélu et son armée a aujourd'hui largement reconquis le territoire centrafricain, mais grâce à l'appui de centaines de paramilitaires russes, des mercenaires de la société privée de sécurité russe Wagner qui, selon l'ONU et la France, exercent une forte influence sur Bangui.

Selon des experts de l'ONU, des membres de Wagner auraient commis des violations systématiques et graves des droits humains.

La société Wagner est signalée dans plusieurs pays d'Afrique sub-saharienne où la Russie est présente, notamment au Mali et en République centrafricaine, mais elle intervient également en Libye, en Syrie et en Ukraine.

L'Union européenne a sanctionné ce groupe de sécurité, ainsi que huit personnes et trois sociétés qui lui sont liées, pour les "actions de déstabilisation" menées en Ukraine et dans plusieurs pays d'Afrique. Les Etats-Unis ont également imposé des sanctions à l'unité, tout en mettant récemment en garde le Mali contre une embauche des mercenaires russes.

Toutes les actualités

L'activiste ivoirienne Pulchérie Gbalet a été libérée après 5 mois de prison

Pulchérie Edith Gbalet à Abidjan en Côte d'Ivoire le 12 août 2020.

Pulchérie Gbalet avait été arrêtée le 22 août 2022 après un voyage au Mali où étaient détenus 49 soldats ivoiriens accusés d'être des "mercenaires".

Une figure de la société civile ivoirienne, Pulchérie Gbalet, a annoncé sur sa page Facebook avoir été libérée vendredi soir, après plus de cinq mois de prison pour "entente avec les agents d'une puissance étrangère".

"Merci pour vos prières, votre icône vient d'être libérée", est-il écrit sur sa page Facebook, une libération confirmée par ses proches.

Mme Gbalet, présidente de l'organisation Alternative citoyenne ivoirienne (Aci), avait été arrêtée puis incarcérée le 22 août 2022 à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca).

Une incarcération liée à un voyage au Mali où étaient alors détenus 49 soldats ivoiriens accusés d'être des "mercenaires" par les militaires au pouvoir à Bamako, le gouvernement ivoirien affirmant qu'ils se trouvaient en territoire malien pour le compte de l'ONU.

Trois femmes soldats ont été libérés en septembre, puis les 46 autres soldats début janvier après de longues négociations menées en particulier sous la médiation du Togo.

Mme Gbalet s'était prononcée en faveur d'une "solution diplomatique" pour résoudre la crise, laissant entendre que ce n'était pas celle qui était privilégiée par les autorités ivoiriennes.

Pour ces déclarations, elle avait été accusée "d'entente avec les agents d'une puissance étrangère de nature à nuire à la situation militaire et diplomatique de la Côte d'Ivoire, de manoeuvres de nature à jeter le discrédit sur les institutions et à occasionner des troubles graves à l'ordre public".

Lors de son séjour au Mali, Mme Gbalet avait rencontré des responsables d'ONG et des proches de la junte militaire au pouvoir depuis août 2020 dans ce pays, évoquant avec eux le sort des soldats ivoiriens détenus.

Pulchérie Gbalet, proche de l'opposition au président Alassane Ouattara, avait déjà été incarcérée pendant huit mois entre août 2020 et avril 2021 pour avoir manifesté et appelé à manifester contre la candidature du chef de l'Etat à un nouveau mandat à la présidentielle d'octobre 2020.

Après sa nouvelle incarcération en août dernier, des organisations de défense des droits de l'homme avaient dénoncé son "arrestation irrégulière", ainsi qu'une "atteinte grave à la liberté d’expression".

Droits humains: une experte de l'ONU va se rendre à la prison de Guantanamo

Droits humains: une experte de l'ONU va se rendre à la prison de Guantanamo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:07 0:00

La vice-présidente Harris a pris part aux funérailles de Tyre Nichols

La vice-présidente Harris a pris part aux funérailles de Tyre Nichols
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:12 0:00

A Kinshasa, le pape interpelle ceux qui "tirent les ficelles de la guerre"

A Kinshasa, le pape interpelle ceux qui "tirent les ficelles de la guerre"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:03 0:00

Des leaders des droits civiques aux funérailles de Tyre Nichols à Memphis

Des leaders des droits civiques aux funérailles de Tyre Nichols à Memphis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:04 0:00

Les funérailles de l'Africain-Américain Tyre Nichols ont lieu dans la ville de Memphis en présence de la vice-présidente Kamala Harris. Le passage à tabac mortel du jeune homme de 29 ans par des policiers appartenant à la même communauté a choqué les Etats-Unis.

Voir plus

XS
SM
MD
LG