Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Retenu pour le Mondial 2018, un arbitre saoudien accusé de "corruption"


L'arbitre Fahad al-Mirdasi à Belo Horizonte, au Brésil, le 10 août 2016.

Le Comité de discipline et d'éthique de la Fédération saoudienne de football a préconisé la radiation "à vie" de l'arbitre Fahad al-Mirdasi, accusé de corruption, et recommandé son exclusion de la liste des arbitres retenus pour le Mondial 2018 en Russie.

M. Mirdasi a été suspendu au motif qu'il avait sollicité un pot-de-vin auprès d'un club saoudien, selon une déclaration du Comité publiée mardi soir.

Cet homme de 32 ans est l'un des arbitres les plus connus d'Arabie saoudite. Il a reçu une accréditation de la Fédération internationale (Fifa) en 2011 et a arbitré des matches aux jeux Olympiques de Rio en 2016 et à la Coupe des Confédérations en 2017.

M. Mirdasi avait été choisi pour arbitrer la "Kings Cup" d'Arabie Saoudite entre les clubs d'Al-Faisaly et d'Al-Ittihad le week-end dernier, mais avait été brusquement remplacé quelques heures avant le match.

>> Lire aussi : La Russie crée une "police touristique" pour rassurer les supporteurs du Mondial 2018

Dans sa déclaration, le Comité de discipline et d'éthique de la Fédération saoudienne a affirmé que M. Mirdasi avait approché le président d'Al-Ittihad en lui demandant un pot-de-vin pour permettre à son équipe de gagner.

"Le président d'Al-Ittihad, Hamad Al-Sanayeh, a appelé la Fédération pour dire qu'il y avait des preuves selon lesquelles Fahad Al-Mirdasi avait établi un contact via des messages sur WhatsApp. Il a demandé une somme d'argent illégale en échange d'une aide pour qu'une équipe gagne le match", a ajouté le Comité.

L'affaire a été renvoyée à la Fédération saoudienne, puis à l'Autorité générale du sport, la plus haute autorité sportive du royaume, ce qui a déclenché une enquête administrative.

M. Mirdasi a avoué, assure la déclaration, et il a été recommandé de "le priver à vie de toute activité de football".

>> Lire aussi : La Fifa a publié les deux candidatures pour l'organisation du Mondial-2026

Le Comité a préconisé que l'Arabie saoudite demande officiellement l'exclusion de M. Mirdasi de la liste des arbitres retenus pour la Coupe du monde qui débute le mois prochain en Russie, et sa radiation à vie des compétitions internationales.

"J'espère que la Fédération saoudienne de football --si tout est prouvé-- prendra les mesures nécessaires et soumettra (l'affaire) à la Fifa car cela ne représente pas le royaume", a déclaré Turki Al-Sheikh, chef de l'Autorité générale du sport, avant la publication de la déclaration du Comité.

"Notre intégrité dépasse toute considération", a dit M. Sheikh, conseiller du puissant prince héritier Mohammed ben Salmane.

Pour sa part, la Fifa "a demandé plus d'informations à la Fédération saoudienne de football" mercredi et pris "note" de la décision des autorités saoudiennes concernant l'arbitre, a affirmé à l'AFP un porte-parole de la Fédération internationale.

M. Mirdasi est l'un des cinq arbitres arabes choisis par la Fifa pour arbitrer les matches du Mondial 2018. Un deuxième Saoudien, Abdallah al-Shalwai, fait partie des arbitres assistants.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG