Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Recours du Polisario devant la Cour de justice européenne contre les négociations UE-Maroc


Des soldats du Front Polisario à l’entrée de leur base militaire à Bir Lahlou, Sahara occidental, 9 septembre 2016.

Le Polisario, qui lutte pour l'indépendance du Sahara occidental, a présenté un recours devant la Cour de justice de l'Union européenne contre la tenue de négociations entre l'UE et le Maroc pour renouveler leur accord de pêche, a indiqué samedi un responsable du Polisario.

L'accord de pêche Maroc-UE, qui permet aux navires européens d'accéder à la "zone de pêche marocaine" en échange d'une contribution économique annuelle de 30 millions d'euros, arrive à échéance en juillet.

La Cour de justice de l'UE avait rendu fin février une décision sur la validité de cet accord signé en 2006, estimant qu'il était "applicable au territoire du royaume" du Maroc mais ne concernait pas les eaux du Sahara occidental, non mentionnées dans le texte.

Le Front Polisario s'était félicité de cette décision, tandis que Rabat avait insisté sur la "validité" de l'accord, se disant prêt à de nouvelles négociations.

Mi-avril à Luxembourg, les Etats membres de l'UE avaient donné leur feu vert pour amender l'accord. Une nouvelle série de négociations entre le Maroc et l'UE a débuté le 1er juin à Rabat pour son renouvellement.

"Le Polisario a déposé vendredi un recours devant la Cour de justice européenne", a déclaré samedi M'hamed Khaddad, joint par téléphone. "La bataille judiciaire continue."

"Face à l'incapacité de la Commission européenne à assurer le respect des arrêts de la Cour, le Front Polisario n'a d'autre choix que de saisir, à nouveau, les juridictions de l'UE, au nom du peuple du Sahara occidental, pour demander l'annulation des négociations en cours", a affirmé M. Khaddad.

>> Lire aussi : Reprise des négociations pour un nouvel accord de pêche entre le Maroc et l'UE

"L'accord de pêche ne vaut rien sans les eaux territoriales du Sahara occidental; 91% des poissons vivent de ces eaux", a souligné le responsable du Polisario.

Seul territoire du continent africain dont le statut post-colonial n'est pas encore réglé, le Sahara occidental est en grande partie sous contrôle du Maroc.

Un cessez-le-feu est en vigueur depuis 1991. Le royaume, qui le considère comme partie intégrante de son territoire, propose une autonomie sous sa souveraineté. Une option rejetée par le Polisario, qui réclame un référendum d'autodétermination.

Les efforts de médiation de l'ONU, qui compte une mission dans la région (Minurso), sont dans l'impasse depuis des années.

Avec AFP

Voir les commentaires (1)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG