Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles
RDC

Huit blessés dans des tirs de Casques bleus à un poste-frontière dans l'est de la RDC


ARCHIVES - Un véhicule blindé de la MONUSCO à Mukakati, le 10 décembre 2021.

Un convoi de Casques bleus de l'ONU empêché de franchir un poste frontalier avec l'Ouganda, dans l'est de la République démocratique du Congo, a ouvert le feu dimanche et forcé le passage, blessant huit personnes, selon un responsable local.

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, on voit des hommes dont au moins un en tenue de policier et un autre de militaire, s'avancer vers le convoi immobilisé de l'autre côté de la barrière fermée à Kasindi, dans le territoire de Beni, à la frontière avec l'Ouganda. Après un échange verbal, on voit les présumés Casques bleus tirer des coups de feu, avant d'ouvrir la barrière et de franchir le poste.

Selon Barthélemy Kambale Siva, fonctionnaire délégué du gouverneur du Nord-Kivu à Kasindi, interrogé par l'AFP, "huit personnes, dont deux policiers qui étaient commis à la barrière, ont été grièvement blessés" dans cet incident. M. Kambale Siva n'a pas donné la raison pour laquelle le convoi onusien était empêché de franchir la barrière.

Contactée par l'AFP, la mission de l'ONU en RDC, la Monusco, n'avait pas donné suite dans l'immédiat.

Washington salue le déploiement de policiers pour protéger la Monusco
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:01 0:00

La semaine dernière, des manifestations meurtrières pour réclamer le départ des Nations unies, ont eu lieu dans plusieurs villes de l'est de la RDC. Un total 19 personnes, dont trois Casques bleus, ont été tuées dans ces manifestations violentes.

Les manifestants accusaient les Casques bleus d'inefficacité dans la lutte contre la centaine des groupes armés responsables du chaos dans lequel sont plongées les provinces de l'est du pays.

En visite en RDC, Jean Pierre Lacroix, chef du département de paix de l'ONU a indiqué samedi être venu pour "parler avec les autorités congolaises, examiner les moyens par lesquels nous pourrons à la fois éviter se reproduire ces incidents tragiques et surtout mieux travailler ensemble pour atteindre nos objectifs".

"Nous souhaitons que les conditions soient réunies, notamment le retour de l'autorité de l’État, pour que la Monusco puisse avoir terminé sa mission le plus vite possible et laisser la place à d'autres formes de soutien international", a-t-il dit.

Présente en RDC depuis 1999, la Monuc (Mission de l'ONU au Congo) qui est devenue la Monusco (Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC) en 2010, compte actuellement plus 14.000 soldats de la paix, avec un budget annuel d'un milliard de dollars.

XS
SM
MD
LG