Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Présidentielle ivoirienne: Ouattara hésite, Gbagbo et Bédié contre-attaquent


Les anciens présidents ivoiriens Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. (Photo AFP)

Pressé par son parti de se présenter à l'élection présidentielle d'octobre, le président ivoirien Alassane Ouattara a différé sa décision mercredi, invoquant le temps du deuil après la mort subite de son dauphin Amadou Gon Coulibaly.

"Je vous demande de me laisser le temps du recueillement et de la récupération avant de vous donner une réponse très prochainement", a déclaré M. Ouattara lors d'un conseil politique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à Abidjan.

"Je prends acte de la résolution du conseil politique et de votre demande". "Je suis avec vous (...) vous savez que je ne vous ai jamais déçus", a-t-il dit, laissant entendre qu'il déclarera sa candidature ultérieurement.

"Je m'adresserai à la Nation et à vous", a-t-il précisé. M. Ouattara prononce traditionnellement un discours télévisé le 6 août, à la veille de la fête de l'indépendance de la Côte d'Ivoire.

La candidature de M. Ouattara, 78 ans, pour un troisième mandat, suscite l'opposition de ses adversaires politiques, selon lesquels la Constitution ivoirienne n'autorise que deux mandats.

"Sa candidature serait illégale", a ainsi déclaré mercredi sur France 24 l'ex-président Henri Konan Bédié, 86 ans, qui est lui-même candidat.

De son côté, l'ancien président Laurent Gbagbo, qui a été exonéré par la Cour pénale internationale, a demandé un passeport à l'ambassade ivoirienne en Belgique, selon le portail d'informations Abidjan.net.

Cette démarche soulève la possibilité d'une répétition de l'élection présidentielle de 2010 où les trois poids lourds se sont affrontés.

Elu en 2010, puis réélu en 2015, M. Ouattara estime lui que l'adoption d'une nouvelle Constitution en 2016 a remis les compteurs à zéro et qu'il a donc le droit de se présenter.

Le RHDP avait investi en mars le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly comme candidat pour la présidentielle du 31 octobre, après qu'Alassane Ouattara eut déclaré sa volonté de transmettre le pouvoir aux "jeunes générations".

Mais M. Gon Coulibaly est mort d'un infarctus le 8 juillet à 61 ans. M. Ouattara lui a rendu un nouvel hommage lors de son discours devant la direction de son parti.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG