Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Des fortes pluies ont fait 9 morts et 20.000 sinistrés depuis juin au Niger


Un enfant patauge dans l'eau dans une rue inondée du quartier de Kirkissoye à Niamey, au Niger, le 3 septembre 2019. (Photo BOUREIMA HAMA / AFP)

Les fortes pluies qui s'abattent depuis juin sur le Niger, Etat sahélien à faible revenu, ont fait neuf morts et plus de 20.000 sinistrés, selon un communiqué du gouvernement publié mardi.

"Suite aux fortes précipitations enregistrées depuis le début de la saison hivernale jusqu'au 20 juillet, on dénombre 2.220 ménages sinistrés soit 20.174 personnes et d'importants dégâts matériels dus aux inondations", selon le communiqué du ministère de l'Intérieur transmis à l'AFP, qui précise que plus de 2.000 habitations ont été détruites.

On dénombre également "neuf pertes en vies humaines" - cinq par noyade, quatre dans l’effondrement d'habitations - et 17 blessés, principalement dans les régions de Dosso (Sud-Ouest), Maradi (centre-Sud) et dans celle de Tahoua et Tillabéri (Ouest), selon le ministère de l'Intérieur.

Pour éviter le pire, le ministère de l'Intérieur appelle les habitants à éviter de s'abriter dans les maisons en ruine et à ne pas s'installer dans des zones inondables.

Début juillet, le gouvernement a alerté que "plus de 300.000 personnes sont menacées" cette année par "la crue du fleuve" Niger et "les eaux de ruissellement" à travers le pays.

La saison des pluies, débutée en juin et qui dure habituellement trois mois, bat actuellement son plein au Niger, régulièrement frappé par la sécheresse et, ces dernières années, par des inondations.

En 2019, les inondations avaient fait 57 morts et plus de 200.000 sinistrés, selon les autorités. La capitale Niamey avait été particulièrement touchée avec plusieurs milliers de sinistrés dans les quartiers riverains du fleuve Niger. Les inondations avaient également touché le Nord désertique du pays.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG