Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

NBA: Minnesota et Indiana qualifiés en finales de conférence


Tyrese Haliburton (0) des Indiana Pacers contrôle le ballon devant Miles McBride (2) des New York Knicks, États-Unis, le 19 mai 2024.
Tyrese Haliburton (0) des Indiana Pacers contrôle le ballon devant Miles McBride (2) des New York Knicks, États-Unis, le 19 mai 2024.

Les affiches des finales de conférence NBA sont connues après les victoires dimanche, lors des matches N.7 de série, d'Indiana face à New York (130-109) et de Minnesota contre Denver (98-90). Les Pacers affronteront les Celtics à l'Est, tandis que les Timberwolves retrouveront Dallas à l'Ouest.

Après une victoire écrasante au match N.6 (115-70), les Wolves ont cette fois réussi un come-back impressionnant, en remontant le plus grand déficit de points à la mi-temps d'un match N.7 dans l'histoire de la NBA, alors que les Nuggets menaient de 15 points.

"Je pense que notre sang-froid a été la chose la plus importante", a déclaré l'arrière de Minnesota Anthony Edwards. "Nous avons été très calmes tout au long du match".

Les Timberwolves ont compté jusqu'à 20 points de retard au début du troisième quart-temps, mais ils ont réussi à retrouver leur rythme et réduire le déficit à un point avant le dernier quart-temps.

Edwards, qui a marqué 12 de ses 16 points en deuxième période, a expliqué que son entraîneur Chris Finch lui avait demandé à la mi-temps de "jouer plus vite".

Six joueurs de la franchise de Minneapolis ont marqué au moins dix points. Karl-Anthony Towns a été le meilleur scoreur avec 23 points et 11 rebonds.

Jaden McDaniels a ajouté 21 unités et le meilleur défenseur de la saison régulière, le Français Rudy Gobert, a inscrit 13 points et pris 9 rebonds.

Du côté de Denver, le MVP de la saison régulière Nikola Jokic a tout donné avec un double-double autoritaire à 34 points et 19 rebonds, tandis que le meneur Jamal Murray a mené les Nuggets au scoring, avec 35 points.

Record d'efficacité

Mais cela n'a pas suffi face à Minnesota, qui retrouve les finales de conférence pour la première fois depuis 2004.

Plus tôt dans la journée, sur le parquet légendaire du Madison Square Garden à New York, Indiana a signé un record d'efficacité, avec 67,1% de réussite au tir, tout simplement le meilleur pourcentage de l'histoire des play-offs de la NBA.

Les équipiers de Tyrese Haliburton (26 pts) et Pascal Siakam (20 pts) ont plus que fait le travail offensivement, avec six joueurs qui ont marqué au moins 12 points.

Terminant la première période avec 15 points d'avance (70-55) après avoir rentré 76,3% de leurs shoots, les Pacers ont affiché le meilleur taux de réussite sur deux quart-temps d'un match de play-offs au cours des 25 dernières années.

"Personne ne s'attendait à ce que nous gagnions ces matchs", a dit Haliburton après le match, alors que les Pacers ont été menés 0-2 et 2-3 dans la série. "On a juste joué avec liberté et on s'est amusés."

Indiana, qui n'a collecté que son deuxième succès à l'extérieur dans ces play-offs, a profité des blessures frappant les Knicks déjà privés de Julius Randle, Mitchell Robinson et Bojan Bogdanovic.

Et même les New-Yorkais ont pu compter sur les retours d'OG Anunoby (ischio-jambier gauche) et de Josh Hart (abdominaux), elle a perdu au début du dernier quart-temps son meneur et meilleur joueur Jalen Brunson (17 pts), qui s'est fracturé la main gauche.

Donte DiVincenzo a pris la relève pour les Knicks, inscrivant neuf tirs primés, pour un total de 39 points. Insuffisant.

Forum

XS
SM
MD
LG