Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Mondial: l'épopée "héroïque" des Lions de l'Atlas encensée au Maroc


Les supporters marocains brandissent des drapeaux lors de la seconde moitié d'un match de demi-finale contre la France lors de la Coupe du monde 2022 au stade Al Bayt.

"La tête haute". La défaite des Lions de l'Atlas aux portes de la finale du Mondial n'éclipse pas l'épopée "épique" de cette jeune équipe "héroïque" qui a fait rêver le Maroc comme jamais, applaudissent jeudi les médias marocains à l'unisson.

"Nous ne blâmons en rien les Lions de l'Atlas, même si nous avions rêvé de mettre un pied en finale", écrit le journal sportif arabophone Al Mountakhab.

"Chapeau bas à tous les joueurs et à l'entraineur Walid Regragui" qui ont permis "aux Arabes et aux Africains d'avoir la tête haute" sur la scène footballistique la plus prestigieuse de la planète, souligne-t-il.

Autre site spécialisé, Le360sport salue le parcours "épique" du Maroc après l'élimination face aux Français tenants du titre.

"L’équipe nationale aurait pu espérer mieux si sa défense n’avait pas été touchée par des pépins physiques", estime-t-il.

"Héroïques, les Lions de l'Atlas ont cependant manqué de réalisme dans un match où ils se sont offert plusieurs occasions de scorer", analyste le site d'information numérique Le Desk.

"Merci"

Malgré tout, "le Maroc est sorti avec les honneurs et la tête haute", résume le média arabophone Lakome2.

Le Maroc a brisé un plafond de verre en devenant le seul pays africain ou arabe à parvenir en demi-finale d'un Mondial.

Le très sérieux quotidien L'Economiste abonde: "L'arrivée des Lions de l'Atlas dans le dernier carré d'une Coupe du monde, première pour une sélection africaine, est vécue comme un point de départ et non comme un aboutissement".

Le parcours d'Achraf Hakimi et de ses coéquipiers tout au long de la compétition au Qatar leur vaut une entrée "au Panthéon du football", se félicite le journal francophone.

Fait rare sur les réseaux sociaux, cette belle équipe marocaine fait l'unanimité, au milieu des débats sur un arbitrage jugé défavorable aux Lions. "La tristesse d'avoir perdu ne doit pas nous faire oublier le bonheur qu'on a vécu", exulte un internaute.

Un autre écrit: "Merci pour l'envie, les sacrifices et la volonté de se battre pour le maillot. Merci pour les frissons, les cris de joie et les scènes de liesse. Et merci d'avoir redonné foi et sourire à un peuple qui en avait désespérément besoin".

Au delà, "pour les millions qui ont regardé la demi-finale (...), ça ressemblait à l'ultime épreuve de force, et pourtant les joueurs des deux équipes ont combattu vaillamment, se sont réconfortés et soutenus moralement, ce qui laisse espérer un changement radical dans les relations internationales entre les anciennes colonies et leur Némésis européennes", positive la publication culturelle américaine The Markaz Review.

L'odyssée marocaine n'est pas tout à fait terminée. Les Lions de l'Atlas disputeront samedi la "petite finale" contre la Croatie pour monter sur le podium.

XS
SM
MD
LG