Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Liesse rouge et blanche pour accueillir les Croates à Zagreb

Un vendeur des souvenirs aux couleurs de l’équipe de la Croatie avant le match de football Coupe du monde Russie 2018 entre la Croatie et la Russie dans un stand sur la place principale de Zagreb le 7 juillet 2018.

En liesse, Zagreb accueille lundi en héros ses "Vatreni" vice-champions du monde, battus en finale du Mondial-2018 par la France.

"Levez-les mains ! Croatie !", lance un animateur à la foule tandis que l'avion des joueurs, escorté depuis l'entrée dans l'espace aérien croate de deux Mig-21 de l'armée de l'air, survole peu après 13h TU la place Jelacic et ses alentours.

"Joue ma Croatie ! Quand je te vois mon coeur s'enflamme !", "Que les coeurs flamboyants battent plus fort !", chante la foule, drapeaux au vent, maillots à damier rouge et blanc au dos. Elle crie quand elle voit sur les écrans l'avion roulant doucement sur le tarmac, son fuselage marqué d'un "Bravo Vatreni !" ('Flamboyants', le surnom de la sélection), passant doucement sous un arc d'eau lancé par les pompiers de l'aéroport Franjo-Tudjman.

Et elle exulte quand le capitaine de la sélection apparaît en haut de la passerelle. "Luka...", crie l'animateur. "Modric !", répond la place Jelacic. "Mario"... "Mandzukic !", "Dejan"... "Lovren !". Trois heures plus tard, le bus entre enfin en ville, n'est toujours pas arrivé à destination, se frayant difficilement un passage dans la foule.

Toutefois, un invité des joueurs dans leur bus risque de faire grincer quelques dents, notamment chez les voisins des Croates: le chanteur ultranationaliste Thompson, de son vrai nom Marko Perkovic, accusé d'être un sympathisant du régime oustachi pronazi durant la Seconde guerre mondiale.

Malgré l'annonce d'une arrivée différée, les supporteurs avaient afflué très tôt dans le centre.

Quelque 150.000 personnes se sont réunies dans le centre de la capitale croate, selon les médias. Beaucoup ont patienté plusieurs heures, malgré la chaleur et le soleil au lendemain d'une journée qui fut longtemps pluvieuse. Les transports publics sont gratuits toute la journée.

De mémoire de Zagrebois, ce rassemblement surpasse sans doute l'immense manifestation anti-Tudjman en 1996 et le retour au pays du général Ante Gotovina, acquitté par le Tribunal pénal international de La Haye en 2012 et considéré par les Croates comme un héros de la guerre d'indépendance contre les forces serbes (1991-95).

Drapeaux géants sur les beaux immeubles de style austro-hongrois de la place, des Croates restés ou pays ou expatriés, des retraités et des enfants: c'est tout un peuple qui entend dire sa fierté et fêter Luka Modric et sa bande.

- 'Nous avons cru' -

"C'est comme ça qu'on aime la Croatie", peut-on lire sur une bannière. "Nous sommes peu nombreux mais nous avons cru et cela suffit", dit une autre.

"J'ai décidé de fermer mon cabinet aujourd'hui pour accueillir nos héros", dit Sanja Klajic, une médecin. "J'ai mis un panneau +En ce 16 juillet 2016, fermé pour nos Vatreni+".

"On vit un épisode incroyable de notre histoire. Il fallait absolument que je sois à Zagreb pour saluer nos gars", s'enthousiasme Jure Pavlicic, 47 ans, de Vinkovci dans l'est du pays, venu pour l'occasion.

Sur le parcours, chacun tente de se placer. Les enfants sont dressés sur des rebords de fenêtres.

"Viens par là, c'est la meilleure place", dit une femme à son amie à un coin de rue où le bus doit passer.

"Ces jeunes gens, dans cent ans, on parlera encore de leur exploit", assure Jure, retraité de 67 ans.

Avec AFP

Toutes les actualités

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:20 0:00

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:45 0:00

Alain Giresse n'est plus sélectionneur de la Tunisie

Alain Giresse lors d'un match entre le Sénégal et l'Algérie, Guinée Equatoriale, le 27 janvier 2017

La Fédération tunisienne de football (FTF) a annoncé mercredi avoir mis fin "à l'amiable" à son contrat avec l'entraîneur français Alain Giresse, ancien joueur star des années 1970-80, qui occupait le poste de sélectionneur depuis moins d'un an.

Dans un bref communiqué publié sur sa page Facebook, la FTF ne précise pas les raisons de cette décision, ni le nom du nouveau sélectionneur des Aigles de Carthage.

En décembre 2018, M. Giresse avait signé un contrat de 18 mois renouvelable pour entrainer l'équipe nationale tunisienne en remplacement du Tunisien Faouzi Benzarti.

Après des débuts chaotiques, la Tunisie s'est, cette année, hissée en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, où elle a été battue par le Sénégal.

Giresse, 67 ans, a longtemps été un pilier des Girondins de Bordeaux et de l'équipe de France (47 sélections). Comme entraîneur, il a successivement dirigé le Gabon (2006-2010), le Mali (2010-2012) et le Sénégal (2013-2015), avant de retourner au Mali entre 2015 et 2017.

Il a démissionné en septembre 2017, à la suite des mauvais résultats de la sélection lors des qualifications pour le Mondial-2018 en Russie, auquel elle n'a pas participé.

La Kényane Hellen Obiri s'alignera sur 5.000 et 10.000 m aux Mondiaux d'athlétisme

Hellen Onsando Obiri lors du 5.000 m des jeux olympiques d'été, Rio de Janeiro, le 16 aout 2016

La spécialiste kényane du demi-fond Hellen Obiri a annoncé mercredi qu'elle allait s'aligner à la fois sur le 5km et sur le 10km aux Mondiaux de Doha (28 septembre-6 octobre).

Disposant d'une wild card pour le 5.000 m dont elle est la tenante du titre, elle s'est qualifiée pour le 10.000 m en terminant deuxième de la course qualificative de la fédération kényane mercredi, derrière la médaillée de bronze aux Mondiaux de 2017 Agnes Tirop.

Obiri ambitionne de devenir l'une des rares athlètes à gagner sur les deux distances lors d'un même championnat. "Le temps humide m'a été favorable les trois fois où j'ai couru à Doha", a justifié la coureuse de 29 ans à l'AFP.

"Je sais que la mission sera dure mais je compte augmenter mon entraînement les cinq prochaines semaines avant de partir à Doha".

La Fifa nomme un comité de normalisation à la fédération égyptienne

Mohamed Salah remporte le match de qualification à la CAN 2019 entre l’Egypte et le Niger, Egypte, le 8 septembre 2018.

Un comité de normalisation a été nommé par la Fifa pour gérer la Fédération égyptienne de football (EFA), à la suite de la démission de son président durant la Coupe d'Afrique des Nations, a annoncé mardi l'instance.

Le président de la Fédération égyptienne, Hani Abou Rida, avait présenté "sa démission" et "limogé" toute l'équipe technique de la sélection nationale après son élimination surprise début juillet en 8e de finale de la CAN, disputée en Egypte.

Tous les membres du conseil d'administration de la fédération avaient également été invités à présenter leur démission.

"Conformément à ses statuts", la FIFA a nommé un comité de normalisation qui devra notamment "assurer la gestion des affaires courantes" et "organiser des élections pour tous les membres de l'EFA", a indiqué l'instance dans un communiqué.

Ce comité, composé de cinq personnes, est présidé par Amr Youssef Hassan El Ganainy.

La mission de ce comité expirera au plus tard au 31 juillet 2020.

Voir plus

XS
SM
MD
LG