Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Liberia: le chef de la commission anticorruption démissionne


Le président libérien George Weah lors de sa visite au Conservatoire des Arts et Métiers, à Paris, le 20 février 2018.

Le chef de la commission anticorruption au Liberia, Ndubusi Nwabudike, a remis sa démission, après des mois de polémiques sur la manière dont ce juriste d'origine nigériane avait obtenu la nationalité libérienne, a indiqué mardi le gouvernement.

Le président George Weah avait nommé en 2019 M. Nwabudike à la tête de l'organe de lutte contre la corruption de ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest

Mais des opposants à M. Weah ont commencé à s'interroger publiquement sur la manière dont il avait obtenu la nationalité libérienne lorsque l'ex-star du football l'a désigné l'année dernière à la présidence de la commission électorale nationale.

La Cour suprême a ensuite statué sur son cas, affirmant qu'il était devenu citoyen libérien de manière régulière, mais cela n'a pas fait taire les critiques.

Mardi, le gouvernement a publié un communiqué indiquant que Ndubusi Nwabudike avait remis sa démission, qui sera effective le 26 février.

"Il n'est dans l'intérêt ni de votre gouvernement, ni de notre peuple, que ma personne distraie le gouvernement de son action", a déclaré M. Nwabudike, cité dans le communiqué.

George Weah, ancien attaquant du PSG et du Milan AC, peine à tenir les promesses de résorption de la pauvreté et de lutte contre la corruption qui ont contribué à son accession à la tête du Liberia il y a bientôt trois ans.

Le Liberia, hanté par une guerre civile qui a fait quelque 250.000 morts de 1989 à 2003, et éprouvé par l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest (2013-2016), la pire de l'histoire du virus, est confronté à de nombreuses pénurie et à une forte inflation.

XS
SM
MD
LG