Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Les cinq temps forts de la visite du pape François en Thaïlande


Le pape François salue les fidèles à Bangkok en Thaïlande le 22 novembre 2019.

Des retrouvailles familiales, une chorale inter-religieuse, un rendez-vous en chaussettes ... Voici les temps forts de la visite en Thaïlande du pape François qui quitte le royaume samedi pour le Japon.

- Retrouvailles familiales -

A sa descente d'avion mercredi à Bangkok, le pape François a été accueilli par une invitée particulière: sa cousine, Sœur Ana Rosa Sivori, une missionnaire installée en Thaïlande depuis plus de 50 ans.

Tout au long de son séjour, elle était à ses côtés, y compris lors de son entretien privé avec le roi Rama X.

Sœur Ana Rosa s'adresse au pape par un simple "Jorge", son prénom de baptême.

La religieuse âgée de 77 ans, qui a un arrière-grand-père en commun avec lui, dirige une école catholique de jeunes filles et parle couramment le thaï.

- Chaussettes -

Jeudi, le souverain pontife s'est rendu dans un haut lieu du bouddhisme pour rencontrer le patriarche suprême de Thaïlande, Somdej Phra Maha Muneewong.

Avant d'entrer dans le temple historique, François a pris soin d'enlever ses souliers, foulant les tapis en chaussettes noires, certains cardinaux à ses côtés dévoilant leurs chaussettes rouges.

Le geste de François a été largement commenté de manière positive sur les réseaux sociaux.

Son hôte bouddhiste était pour sa part pieds nus, simplement drapé du traditionnel "jee worn", habit ocre dévoilant une épaule.

- Chorale interreligieuse -

Des bouddhistes, des musulmans, des hindouistes et des sikhs se sont joints aux catholiques vendredi pour une rencontre inter-religieuse dans une université.

Puis, des chanteurs chrétiens ont formé une chorale avec de jeunes musulmans du sud de la Thaïlande, en proie à un conflit séparatiste qui a fait quelque 7.000 morts depuis 2004 et a encore récemment connu une nouvelle flambée de violence.

Ensemble, ils ont interprété pour l'invité d'honneur deux ballades composées pour l'occasion.

- Habits en soie thaïlandaise -

Pour les deux messes qu'il a célébrées à Bangkok, le pape François a porté deux chasubles de soie, l'une rouge et l'autre jaune.

Chacune été ornée d'un motif complexe d'inspiration thaïlandaise, le "Kanok", cousu de fils d'or sur la poitrine. Ce symbole est présent partout dans la culture thaïlandaise, des vêtements aux œuvres d'art en passant par le mobilier.

Les tenues ont été fabriquées dans un couvent de Bangkok ainsi que 200 autres destinées aux cardinaux et évêques présents lors de cette visite papale.

"Je suis heureuse que notre couvent ait été choisi pour faire ce travail très honorable", a raconté à l'AFP Sœur Sukanya qui a supervisé la confection.

- Danses traditionnelles colorées -

La messe en plein air du pape dans le stade national de Bangkok jeudi soir a été clôturée par un spectacle musical assuré par plusieurs centaines d'étudiants en costumes traditionnels.

Devant un souverain pontife visiblement fatigué, des danseuses aux parapluies multicolores et des artistes masqués ou portant des chapeaux de paille se sont succédés.

Une formation humaine représentant Phaya Naga, créature mythique du folklore thaï en forme de serpent, accompagnait les danseurs.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG