Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Coronavirus

Deux États lèvent les mesures anti-Covid, "raisonnement préhistorique" selon Biden

"Masque facial exigé" lit-on à l'entrée d'un centre commercial.

Le président américain Joe Biden n’a pas aimé la décision de deux Etats du Sud, le Texas et le Mississippi, de lever les restrictions anti-Covid, notamment de port du masque, les qualifiant de "raisonnement préhistorique" qui menaçait les progrès faits contre le virus.

"La dernière chose dont nous avons besoin est d'un raisonnement préhistorique qui affirme que tout va bien actuellement, retirez vos masques, oubliez-tout ça. Cela reste important", a-t-il déclaré à la presse dans le Bureau ovale de la Maison Blanche.

Au moment où la campagne de vaccination prend de l'ampleur, avec notamment l’arrivée d’un troisième vaccin, celui de Johnson & Johnson, le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, a annoncé mardi la fin du port du masque obligatoire et la réouverture de tous les commerces dès la semaine prochaine.

Il est temps de rouvrir "à 100%", a-t-il dit, estimant que le deuxième Etat le plus peuplé du pays avait désormais "les moyens de protéger" sa population.

Le Mississippi lui a emboité le pas dès le lendemain : "Il est temps!", a tweeté le gouverneur Tate Reeves.

Plusieurs grandes compagnies ont néanmoins indiqué qu’elles allaient continuer à imposer le port du masque dans l'enceinte de leurs bâtiments.

De leur côté, les autorités sanitaires fédérales ont demandé mercredi aux Américains de continuer à suivre les mesures permettant de réduire la transmission du Covid-19.

"Ce n'est pas le moment de lever toutes les restrictions", a déploré lors d'une conférence de presse Rochelle Walensky, la directrice des Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies.

"Chaque individu a le pouvoir de faire la bonne chose malgré ce que les Etats décident", a-t-elle appelé, encourageant la population "à continuer à porter un masque, à respecter la distanciation sociale".

Le Texas compte à ce jour 2,3 millions de cas confirmés de coronavirus (dont plus de 43 560 décès), selon le département de la santé de l'État.

Pour sa part, le Mississippi a un peu plus de 296 000 cas et 6 700 morts.

Toutes les actualités

Madagascar face à une deuxième vague de coronavirus

Madagascar face à une deuxième vague de coronavirus
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:51 0:00

Carnet de santé: la santé en zone rurale

Carnet de santé: la santé en zone rurale
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:15:00 0:00

Quarantaine "arbitraire" imposée aux Sud-Africains en France

Des avions de la compagnie aérienne SAA, le 18 janvier 2020.

La quarantaine imposée en France aux voyageurs arrivant d'Afrique du Sud est "arbitraire et sans fondement" et ne répond qu'à "une logique de communication virile et à court terme", a dénoncé mercredi la chambre de commerce franco-sud-africaine, qui demande son abrogation.

Cet organisme, qui représente 360 entreprises françaises implantées en Afrique du Sud, refuse "l'amalgame" entre la situation en Afrique du Sud et celle du Brésil, les chiffres de contamination au coronavirus dans le pays africain le plus touché par la pandémie étant actuellement au plus bas.

Le principal variant du virus en Afrique du Sud, "dit sud-africain en France", est réputé très contagieux. Mais actuellement le nombre de nouveaux cas positifs tourne autour de mille par jour en Afrique du Sud, contre environ 40 fois plus en France, pour des populations de taille comparable, souligne le communiqué.

"Écoutez honnêtement, il est plus dangereux pour nous Français d'aller en France actuellement que de rester en Afrique du Sud", peste auprès de l'AFP Yves Guénon, président de la chambre de commerce.

La France est en plein confinement alors qu'ici "nous sommes, entre guillemets, libérés depuis des mois", souligne-t-il, les restaurants et bars, les gyms, les théâtres étant ouverts.

Actuellement, "le virus circule très peu, et ce depuis plus de six semaines", insiste le communiqué, le pic de la seconde vague datant d'avant la mi-janvier.

Le variant dit sud-africain est désormais très présent partout dans le monde "et en France très significativement". Donc la fermeture ou la quarantaine de passagers arrivant d'Afrique du Sud, "n'est en aucun cas une mesure significative et efficace", mais au contraire "discriminatoire avec fort préjudice pour les Français de l'étranger et les activités qu'ils gèrent".

La France a annoncé samedi une quarantaine obligatoire de dix jours pour les voyageurs en provenance du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud, face à l'inquiétude sur les variants du Covid-19.

Les autorités de la RDC lancent une campagne de vaccination

Les autorités de la RDC lancent une campagne de vaccination
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:40 0:00

Les soldats de la paix reçoivent des vaccins contre le COVID-19

Les soldats de la paix reçoivent des vaccins contre le COVID-19
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:40 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG