Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Groupe A : le Sénégal s'incline face aux Pays-Bas (0-2)


Les joueurs sénégalais saluent la foule de supporters, à Doha, le 21 novembre 2022.

Dans le deuxième match de la journée, les Pays-Bas ont battu le Sénégal deux à zéro.

Dans la foulée d'Angleterre-Iran, la première véritable grosse affiche du tournoi opposait le Sénégal, champion d'Afrique, aux ambitieux Pays-Bas du sélectionneur Louis van Gaal. Elle a tourné à l'avantage des Oranje, qui ont arraché une victoire précieuse (2-0) en fin de match d'abord par Cody Gakpo (84e) puis Davy Klaassen dans le temps additionnel (90e+9).

Pour sa dixième sélection, l'attaquant du PSV Eindhoven a été le plus en vue de la ligne offensive néerlandaise, longtemps stérile face à des Lions sénégalais bien regroupés autour de leur tour de contrôle Kalidou Koulibaly.

L'attaquant sénégalais n°18 Ismaila Sarr applaudit les supporters à la fin du match de football du groupe A de la Coupe du monde Qatar 2022 entre le Sénégal et les Pays-Bas au stade Al-Thumama de Doha le 21 novembre 2022.
L'attaquant sénégalais n°18 Ismaila Sarr applaudit les supporters à la fin du match de football du groupe A de la Coupe du monde Qatar 2022 entre le Sénégal et les Pays-Bas au stade Al-Thumama de Doha le 21 novembre 2022.

Sur une ouverture de profondeur de Frenkie de Jong, le jeune Néerlandais de 23 ans a devancé la sortie aux poings du portier sénégalais Edouard Mendy, un peu en retard dans son intervention, pour ouvrir le score de la tête. On jouait la 84e minute et Louis van Gaal devait déjà commencer à regretter les quelques occasions manquées et préparer les arguments pour expliquer à la presse pourquoi les favoris néerlandais n'avaient pas su trouver la faille.

Au passage, De Jong a aussi sauvé son match avec cette passe millimétrée après avoir gâché en première période la plus belle opportunité des Oranje: seul devant Mendy, il avait fait deux contrôles de trop et oublié de tirer (19e).

L'attaquant sénégalais # 18 Ismaila Sarr à côté du défenseur néerlandais # 04 Virgil van Dijk et du défenseur néerlandais # 05 Nathan Ake lors du match de football du groupe A de la Coupe du monde Qatar 2022 entre le Sénégal et les Pays-Bas, le 21 novembre 2022.
L'attaquant sénégalais # 18 Ismaila Sarr à côté du défenseur néerlandais # 04 Virgil van Dijk et du défenseur néerlandais # 05 Nathan Ake lors du match de football du groupe A de la Coupe du monde Qatar 2022 entre le Sénégal et les Pays-Bas, le 21 novembre 2022.

Gakpo a lui trouvé la récompense d'un match plein, dans un rôle de N.10 derrière les attaquants Steven Berghuis et Vincent Janssen, n'hésitant pas aussi à se décaler régulièrement dans le couloir droit. Il a notamment mis au supplice le latéral sénégalais Abdou Diallo sur plusieurs coups de rein en première période.

Celui qui avait connu sa première sélection en juin 2021, lors de l'Euro, signe son quatrième but en dix capes et confirme sa montée en puissance dans cette équipe néerlandaise en panne de buteurs, au-delà de l'indispensable Memphis Depay.

"Il y a de la déception et un peu de frustration au vu du match qu'on a fait. Ils se sont procuré des occasions seulement quand on a fait des erreurs, individuelles ou collectives", confiait l'attaquant sénégalais Boulaye Dia à issue de la rencontre. "On prend ce but qui nous fait mal à la fin, mais ce n'est pas grave, maintenant il faut gagner le suivant. On ne peut pas être abattu, ce n'est que le premier match de la phase de groupes, il en reste deux, il faut rester serein. Si on est négatif après le premier match, qu'est-ce qu'ont fait ici? Il faut toujours se relever."

Boulaye Dia, attaquant du Sénégal.
Boulaye Dia, attaquant du Sénégal.

Pour le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé : "C'était un match de très haut niveau, très compliqué, mais plutôt équilibré, selon moi le score ne reflète pas la physionomie du match. Je suis très fier de mes garçons. A nous de bien nous préparer pour le deuxième match qui sera déjà un match décisif. Quand vous perdez le premier match, le deuxième devient une finale. Le match contre le Qatar sera un tournant pour le Sénégal".

"Le coupable de la défaite?", questionne-t-il, "Je suis peut-être et sûrement le coupable comme entraîneur. On a eu deux ou trois opportunités. Mais le football, c'est l'efficacité. Dans l'ensemble, on s'est créé de bonnes situations, on va continuer à travailler pour améliorer ces situations. L'animation offensive est un chantier pour cette Coupe du monde. Gagner ce match nous aurait mis dans le bon sens, ce n'est pas le cas, le deuxième match contre le Qatar sera très difficile, mais on doit faire en sorte de le gagner. Et cela peut nous motiver d'avoir perdu (contre les Pays-Bas, ndlr), tout n'a pas été mauvais. Une erreur du gardien Mendy sur le premier but néerlandais ? Je n'ai pas revu les images, je ne sais pas, je dois revoir."

XS
SM
MD
LG