Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Côte d'Ivoire

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly est mort

Amadou Gon Coulibaly, premier ministre de Côte d'Ivoire, le 5 août 2019 au palais présidentiel d'Abidjan. (Photo by ISSOUF SANOGO / AFP)

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly est mort mercredi à Abidjan, a-t-on appris de source officielle.

La nouvelle a été confirmée par Patrick Achi, secrétaire général de la présidence de Côte d’Ivoire, à travers un communiqué du président Alassane Ouattara qu’il a lu.

M. Coulibaly, 61 ans, n'était rentré chez lui que jeudi dernier après une absence de deux mois pour des soins médicaux en France.

Bien qu'il ait reçu une transplantation cardiaque en 2012, la cause de son décès n'a pas été immédiatement connue.

"Il a été victime d'un malaise en plein conseil des ministres", selon le magazine Jeune Afrique.

Au début de l'année, il avait été désigné comme candidat du parti au pouvoir, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), pour la prochaine élection présidentielle.

Difficile de savoir à ce stade comment le parti va procéder, étant donné la tournure sans précédent des événements.

Toutes les actualités

"Il y a un glissement communautaire" dans certaines localités ivoiriennes

"Il y a un glissement communautaire" dans certaines localités ivoiriennes
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:13 0:00

Des violences font au moins 11 morts dans la ville ivoirienne de Dabou

Les gens applaudissent derrière une banderole "Adjame dit non, non et non, à un 3e mandat de Ouattara", le 26 septembre 2020, à Yopougon, Abidjan. (AFP)

Les affrontements intercommunautaires qui ont commencé lundi dans et autour de Dabou, à 50 km à l'ouest d'Abidjan, ont fait au moins "11 morts" selon un nouveau bilan donné vendredi par le maire la ville Jean-Claude Yede Niangne, à 8 jours de la présidentielle.

"On a retrouvé un onzième corps, qui était en état de putréfaction et devait être là depuis lundi ou mardi", a-t-il déclaré à l'AFP.

"Cela porte à 11 nombre de morts. Et cela sans compter les dégâts collatéraux. Une dame est décédée" faute de soins parce qu'elle ne pouvait se rendre dans un dispensaire, a-t-il ajouté.

"La situation est calme ce matin. La circulation des camions a repris. La plupart des magasins ont rouvert", a assuré le maire qui continue vendredi les visites dans les villages voisins pour discuter avec les populations.

Selon des habitants, des premiers troubles ont commencé lundi et ont dégénéré en affrontements intercommunautaires mardi entre Adioukrous (ethnie locale, réputée favorable à l'opposition) et Dioulas (ethnie du Nord réputée pro-pouvoir).La situation s'est ensuite aggravée avec l'utilisation d'armes automatiques, selon plusieurs témoins. Le maire évoque une "milice avec des (fusil d'assaut) Kalachnikov".

Un couvre-feu de 19 heures à 6 heures est en vigueur jusqu'à dimanche.

Une trentaine de personnes sont mortes depuis le mois d'août dans des violences liées à la présidentielle du 31 octobre. Au pouvoir depuis 2010, le président Alassane Ouattara se présente à un troisième mandat controversé, tandis que les candidatures de plusieurs figures de l'opposition ont été invalidées.

Le pays a basculé dans une crise préélectorale avec des explosions de violences dans plusieurs villes de province depuis le mois d'aout, dix ans après la crise post-électorale de 2010-2011, née du refus du président Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite électorale face à Alassane Ouattara. Survenant après une décennie de tensions qui avaient coupé le pays en deux, elle avait fait 3.000 morts.

L'opposition ivoirienne rejette les réformes proposées par le pouvoir

L'opposition ivoirienne rejette les réformes proposées par le pouvoir
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Les habitants de Duekoué veulent tourner la page des violences intercommunautaires

Les habitants de Duekoué veulent tourner la page des violences intercommunautaires
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:11 0:00

Des manifestations meurtrières dans l'ouest

Des manifestations meurtrières dans l'ouest
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:37 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG