Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sénégal

Le Navetanes, un tournoi de football qui fait polémique à Dakar

Les cages et les filets entièrement détruits à l’issue des violences, à Dakar, Sénégal, le 1er décembre 2021.

Le championnat populaire de football communément appelé "Navetanes" continue à trainer son lot de violences entre les bagarres en tribunes et sur le terrain, les agressions après les matchs et les dégâts collatéraux causés aux habitants.

Les riverains des stades de la banlieue de Dakar crient leur ras-le-bol et appellent les autorités en charge de la question à trouver des solutions pour leur permettre de sauvegarder leur cadre de vie.

La semaine dernière, le préfet du Département de Guediawaye a décidé de suspendre les matchs de Navetanes suite à d’énièmes scènes de violences qui ont abouti à de fortes dégradations dans le seul stade homologué de ce quartier de la banlieue de Dakar. Les riverains, qui subissent des agressions et d’importantes pertes matériels à chaque match, s’en réjouissent.

"On ne dort plus et on ne mange plus a cause des violences dans les Navetanes", se lamente Ndiaye Deme Ndiaye, qui réside dans cette zone​. "Si j'étais le préfet, j'aurais supprimé cette compétition parce que les équipes sont indisciplinées", ajoute-t-il.

Pour Pape, un autre riverain, tous les acteurs sont fatigués par cette situation, particulièrement les forces de l’ordre. "Il faut aussi reconnaître que les policiers sont très fatigués parce que les manifestants n'ont plus peur des grenades lacrymogènes, les autorités doivent prendre les devants sinon ça peut être pire que ce que l’on voit actuellement", dit-il.

Pour Mouhamed Gueye, le chômage et le manque d’éducation sont les principales causes de cette violence.

"Le constat est général, les jeunes n’ont plus une bonne éducation de base. Leurs croyances et le fondement religieux basés sur nos valeurs ne sont plus aussi solides. Les enfants sont de moins en moins éduqués et respectueux et cela se traduit par ce genre de comportements", analyse-t-il.

Pour lui, la solution est d’éliminer les Navetanes "dans les plus bref délai et pour une durée de 10 ans minimum".

Les paris sportifs

Des violences qui reviennent telle une spirale négative et qui sont aggravées par des pratiques plus complexes comme les paris sportifs.

C’est l’avis de Mamadou Ndiaye, habitant de Marché Bubess, qui a subi deux violentes agressions suite aux débordements des matchs de Navetanes.

"La violence dans les Navetanes est une maladie incurable", pense-t-il.

Mamadou indique qu’il y a des "choses qui se passent dans les Navetanes qui ne se voient même pas sur les terrains. Il y a des jeunes qui collectent une somme de 150.000 francs CFA pour le parier sur un match", se désole-t-il.

Face à ces appels répétitifs des habitant de Guédiawaye, le préfet a suspendu le championnat. D'autres préfets sont sur le point de faire de même.

Toutes les actualités

Face à une hausse de la criminalité, des Sénégalais souhaitent le rétablissement de la peine de mort

Face à une hausse de la criminalité, des Sénégalais souhaitent le rétablissement de la peine de mort
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:23 0:00

Agression homophobe à Dakar : trois arrestations

ARCHIVES - Rassemblement devant le palais de justice de Dakar.

Trois hommes ont été arrêtés et présentés à la justice sénégalaise après l'agression violente la semaine dernière d'un jeune étranger par une foule qui lui a lancé des insultes homophobes, a indiqué lundi une source policière.

L'agression est survenue le 17 mai dans le quartier appelé HLM de Dakar. Des vidéos diffusées sur Youtube et TikTok montrent une foule en colère de plusieurs dizaines d'hommes encerclant en plein jour un jeune homme pieds nus et vêtu simplement d'un caleçon, et lui administrant des claques sur le dos et la tête en proférant des invectives homophobes.

Selon le site d'information sénégalais Seneweb, la victime est un artiste musicien américain qui "à cause de son style, son habillement" a été "accusé à tort d'être un homosexuel par des individus mal intentionnés". Il était venu à Dakar avec une amie et des collègues pour la Biennale, évènement d'art contemporain africain en cours dans la capitale, dit Seneweb. La victime et les personnes avec lui ont été dépouillées de leur téléphone portable et de leurs effets personnels, selon le site.

Une source policière interrogée par l'AFP ne s'est pas prononcée sur la nature de l'agression. Mais elle a indiqué que "trois individus (avaient) été arrêtés par la police du quartier HLM et déférés au parquet pour mise en danger de la vie d'autrui et violences". Elle a requis l'anonymat, relevant la "sensibilité de cette affaire".

"La victime est saine et sauve, elle a regagné son domicile", a-t-elle dit. Elle a ajouté que le pays d'origine de la victime avait insisté sur "la confidentialité" de l'affaire. Sollicitée par l'AFP, l'ambassade américaine au Sénégal ne s'est pas exprimée.

L'agression est survenue en pleine controverse au Sénégal et en France autour du joueur de football du Paris Saint-Germain et international sénégalais Idrissa Gana Gueye, accusé d'avoir refusé de s'associer à la lutte contre l'homophobie en portant un maillot arc-en-ciel lors d'un match en France.

Homosexuel présumé agressé au Sénégal: un témoin raconte
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:59 0:00

Alexandre Marcel, président du comité Idaho France, une association venant en aide à des membres persécutés de la communauté LGBTI en particulier en Afrique, a exhorté lundi à la protection des homosexuels au Sénégal.

"Hystérie"

"Quand vous êtes LGBTI aujourd’hui au Sénégal vous êtes en danger car les populations souhaitent faire justice elles-mêmes. Les LGBTI fuient et pas un jour ne passe sans que nous ne recevions un appel à l'aide ou au secours en provenance du Sénégal", a-t-il dit à l'AFP.

Dans ce pays musulman à 95% et très pratiquant, l'homosexualité est largement considérée comme une déviance. La loi sénégalaise y réprime d'un emprisonnement d'un à cinq ans les actes dits "contre nature avec un individu de son sexe". L'homosexualité est aussi volontiers décriée comme un instrument employé par les Occidentaux pour imposer des valeurs totalement étrangères à la culture et aux traditions sénégalaises.

Dans une tribune publiée par la presse, Abdou Latif Coulibaly, secrétaire général du gouvernement sénégalais, estime que "les désirs et demandes du puissant lobby LGBT ne peuvent pas être des ordres pour l'humanité tout entière". Idrissa Gana Gueye est atteint par une "hystérie" et une "injustice qu'on veut lui infliger en l'obligeant à poser un acte qui heurte sa conscience", dit-il.

Abdou Latif Coulibaly s'en prend en particulier au courrier par lequel la Fédération française de football a sommé le joueur de s'expliquer. "Un gouverneur colonial n'aurait pas été pire, dans la manière de convoquer un 'indigène'", juge-t-il. Il se demande si l'Occident n'a pas "tout simplement et collectivement perdu la raison" et affirme que cet Occident ne se rend pas compte qu'une partie de l'humanité à laquelle il imposait sa volonté, y compris par la force, est "mieux préparé à résister".

Les délestages intempestifs marquent leur retour à Dakar

Les délestages intempestifs marquent leur retour à Dakar
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:43 0:00

Le Sénégal se dit prêt à alimenter l'Europe en gaz

Le Sénégal se dit prêt à alimenter l'Europe en gaz
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:08 0:00

Homosexuel présumé agressé au Sénégal: un témoin raconte

Homosexuel présumé agressé au Sénégal: un témoin raconte
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:59 0:00

Au Sénégal, un témoin interrogé par l'AFP décrit une agression collective contre un homme supposé homosexuel dans un quartier de Dakar. Dans ce pays, les homosexuels se plaignent d'une montée des agressions et des propos homophobes ces dernières années.

Voir plus

XS
SM
MD
LG